Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Révoltant et inhumain : des urgentistes ont abandonné une patiente désorientée et sans vêtements en plein hiver

Publié par Nicolas F le 20 Jan 2018 à 12:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

À Baltimore, un homme est tombé, au coin d’une rue, sur une femme grelottant dans une simple robe d’hôpital. Elle venait d’être libérée de l’hôpital où elle avait passé un moment aux urgences. Imamu Baraka, l’homme qui l’a trouvée a filmé la scène pour dénoncer cet acte honteux. L’hôpital l’a laissée partir avec des sacs en plastique et aucun vêtement sur elle.

 

La suite après cette publicité

Il tombe sur une scène incroyable au coin de la rue

« Je viens juste d’être le témoin de ça, de mes propres yeux », commente Imamu Baraka dans une publication sur Facebook. « En tant qu’étudiant en administration médicale, puis-je vous rappeler l’importance du but d’un centre médical », dit-il en s’adressant à l’hôpital universitaire du Maryland qui est responsable de cette patiente qui grelotte dans le froid. « Il faut procurer des soins de qualité et avec de la compassion, pour améliorer les conditions de santé dans le Maryland et partout ailleurs ».

 

La suite après cette publicité

Elle est à moitié nue dans la rue

En effet, sur sa vidéo, on peut voir plusieurs hommes en uniforme qui viennent de déposer une patiente à un arrêt de bus. La femme grelotte, habillée de sa seule robe d’hôpital. Elle a des blessures au front. « Ils l’ont laissée là avec toutes ses affaires. C’est dégueulasse de la laisser à un arrêt de bus où ne passe pas de bus, à moitié nue ». Il fait ensuite une capture d’écran pour prouver que son téléphone indique 37° Fahrenheit, soit 2,8° Celsius. Les chaussures de la dame sous le choc et perdue, étaient enlevées et posées à côté de son sac en plastique.

 

La suite après cette publicité

L’hôpital va mener une enquête auprès de son personnel

L’hôpital a réagi à cette vidéo, qui a été vue plus de 3,5 millions de fois sur Facebook. « Nous partageons le choc et la colère de ceux qui ont vu cette vidéo où l’on voit la libération d’une patiente de nos services d’urgences. Cet événement malheureux n’est pas représentatif de notre mission toujours tournée vers les patients. » L’hôpital reconnait son erreur et envisage éventuellement de prendre une action à l’encontre du personnel responsable de cet acte.

Crédits : Facebook/imamu.baraka

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.