Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Tokyo : Quand les seniors vont délibérément en prison pour pouvoir manger

Publié par Anissa Duport-Levanti le 08 Juil 2013 à 11:50

Le Japon compte une des populations les plus vieilles du monde, avec près de 24% de ses habitants ayant plus de 65 ans. Et ces seniors sombrent de plus en plus dans la petite délinquance, notamment dans les vols à l’étalage. Plus choquant encore, le nombre de ces voleurs seniors est maintenant plus important que le nombre de jeunes voleurs. « Notre enquête montre que les voleurs âgés sont en général des personnes seules, qui n’ont personne à qui parler et n’ont aucune passion ni hobby« , commente le porte-parole de la police de Tokyo. C’est la première fois depuis que de telles études statistiques sont menées que le nombre de vieux voleurs dépassent celui des jeunes, commente le quotidien Mainichi Shimbun.

Japanese death penalty

Alors pourquoi une telle recrudescence de vols chez les personnes âgées ? Apparemment ce serait d’abord pour tromper l’ennui qui s’abat sur eux. Si la société japonaise a toujours pris grand soin de ses vieux par culte des ancêtres, ceux des campagnes se trouvent aujourd’hui livrés à eux-même à cause de l’exode des jeunes populations vers les grandes villes pour trouver un travail mieux rémunéré. Ensuite, il semble que la tradition nipponne du respect et de l’aide aux personnes âgées soit en déliquescence. Historiquement, les seniors sont perçus comme des sages à qui tous doivent une certaine déférence. Ils doivent être soutenus affectivement et financièrement par leurs enfants. Mais dans une dynamique sociale toujours plus moderne et individualiste, on assiste à une distorsion des liens familiaux et sociaux qui jettent les personnes âgées au rebut de la société, en les abandonnant à la pauvreté. 

REPORTAGE FRANCE 24 (2008)

Et c’est là qu’une autre raison à l’augmentation de la petite criminalité chez les seniors japonais apparait, terrible : aller en prison pour échapper à la misère. En effet, nombre de personnes âgées condamnées pour vol à l’étalage (souvent de la nourriture ou des produits d’hygiène de base) avouent l’avoir fait intentionnellement, dans l’unique but d’aller en prison, là où ils peuvent avoir un toit sur la tête, du chauffage et 3 repas par jour, ce qui d’après eux est nettement préférable aux conditions de vie qui les attendent dehors, comme en témoigne M.Saito, un ancien détenu « au sein d’une prison, les personnes âgées sont chouchoutées, alors que la société extérieure est plutôt dure avec eux« . 

 homeless

Ils sacrifient donc leur liberté pour une survie descente. Ceci explique également le taux de récidive extrêmement élevé. Le phénomène est tel que le gouvernement japonais avait décidé d’équiper toutes ses prisons d’un service de gérontologie pour accompagner l’emprisonnement des seniors en 2010, pour la bagatelle de 100 millions de dollars. Cette manoeuvre pare au plus pressé mais ne règle pas le problème de fond : lutter contre la misère financière et sociale qui force les personnes âgées à en arriver là, quand un nombre de plus en plus important décident tout simplement d’en finir…

sources : AFP, japon.aujourdhuilemonde.com, agoravox.fr

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.