Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un adolescent de 17 ans lourdement armé tue deux personnes dans une manifestation anti raciste. Les images glaçantes (VIDEO)

Publié par Elodie GD le 27 Août 2020 à 10:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 23 août dernier, un jeune afro-américain du nom de Jacob Blake a été grièvement blessé par un policier. Ce dernier lui a tiré dans le dos à sept reprises, alors même que Jacob se trouvait juste à côté de lui. Cette nouvelle bavure policière a relancé les manifestations Black Lives Matter qui s’étaient quelque peu calmées au fil des semaines. Au cours de l’une de ces manifestations, un jeune homme blanc de 17 ans a été arrêté pour le meurtre de deux manifestants.

La suite après cette publicité

A lire aussi: Un policier tire 7 fois dans le dos d’un Afro-Américain devant ses enfants, la vidéo glaçante

De nouvelles manifestations antiracistes

La suite après cette publicité

Depuis l’incident Jacob Blake se trouve à l’hôpital dans un état critique. Selon les dernières informations
fournies par sa famille, il serait aujourd’hui complètement paralysé. Cette situation inacceptable a relancé le mouvement Black Lives Matter qui s’était quelque peu calmé ces derniers temps. Le Wisconsin est devenu le théâtre d’émeutes parfois meurtrières depuis le 23 août dernier. Parmi les manifestants en colère, on retrouve des émeutiers, qui comme à leur habitude n’hésitent pas à casser les vitrines des commerces qu’ils croisent sur leur route.

Dans la nuit de mardi à mercredi, au cours d’une nouvelle manifestation, deux personnes ont été tuées à l’arme à feu. Le suspect a été appréhendé par la police après avoir pris la fuite et arrêté pour ce double meurtre. Âgé de seulement 17 ans, Kyle Rittenhouse, armé d’un semi-automatique était venu de l’état voisin du Michigan.

Des images glaçantes des meurtres

La suite après cette publicité

Quelques heures auparavant, Kyle Rittenhouse avait été filmé par le site conservateur The Daily Caller. Filmé aux côté d’autres miliciens armés jusqu’aux dents, il disait être venu défendre un commerce incendié la veille. Dans une autre vidéo filmée le même soir, on le voit courir pourchassé par d’autres manifestants. Après quelques secondes de course poursuite Kyle trébuche et se retrouve au sol. Il se met alors à tirer, visant ceux qui le poursuivent. Dans la cohue, on aperçoit un homme s’écroule au sol visiblement touché. Kyle se relève alors et poursuit sa route sans être inquiété par les forces de l’ordre.

Selon certains conservateurs favorables au 2e amendement et aux milices armées, le jeune homme aurait agi en situation de légitime défense. Seulement, si on écoute attentivement ce qui se dit dans la vidéo, on peut entendre des manifestants crier « il a tiré sur quelqu’un! ». En effet, quelques minutes plus tôt un autre manifestant s’est fait tirer dessus par Kyle alors qu’il se trouvait près d’une station service.

Le mouvement prend de l’ampleur

La suite après cette publicité

Kyle Rittenhouse, sur son profil Facebook, exprime son vif soutien au président actuel Donald Trump. De plus, il affirme être partisan du mouvement pro-police « Blue lives matter » en parfaite opposition avec mouvement Black Lives Matter. Selon le shérif du comté David Beth l’enquête n’avait pas encore permis de déterminer si l’adolescent faisait officiellement partie du groupe d’auto-défense ou s’il s’y était simplement greffé. Ce dernier s’est d’ailleurs formellement opposé à la présence de citoyens armés lors des manifestations antiracistes. « Certains me demandent pourquoi je n’autorise pas des citoyens armés à participer au maintien de l’ordre, et ce qui s’est passé la nuit dernière montre exactement pourquoi » a-t-il déclaré.

Depuis ce nouvel incident, un couvre-feu a été établit mercredi. Les habitants devront regagner leurs domiciles au coucher du soleil. 250 soldats de la garde nationale armée ont été déployés sur la demande du gouverneur afin de rétablir l’ordre. Pour exprimer leur soutien pour les victimes de violences policières, les joueurs de Milwaukee Bucks ont refusé de jouer face à l’équipe d’Orlando. Les joueurs de la NBA ont aussi refusé de jouer les matchs à venir qui ont été repoussés. LeBron James a d’ailleurs déclaré « On en peut plus. On réclame le changement ».

A lire aussi: L’image incroyable d’un membre du mouvement Black Lives Matter qui vient secourir un militant d’extrême droite

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.