Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Des chiens robots utilisés pour réconforter les personnes atteintes de démence et d’Alzheimer

Publié par Nicolas F le 25 Déc 2019 à 22:33

Les chiens sont des très bons compagnons pour les personnes âgées, car ils rythment leur journée, les obligent à sortir, leur donnent de l’affection, comblent leur solitude et ils leur sont fidèles. Sauf qu’à partir d’un certain âge, il devient difficile pour nos séniors de s’occuper d’un animal. C’est pourquoi, la nouvelle solution est d’offrir un chien robot aux personnes trop âgées, qui souffrent de problèmes mentaux ou de sénilité. Regardez la vidéo pour voir comment fonctionne le Tombot, ce robot chiot labrador conçu pour apaiser les personnes atteintes d’Alzheimer ou de démence.

> À lire aussi : Atteint de la maladie d’Alzheimer, il oublie ses deux chats chez lui, lorsqu’ils ont été retrouvés, l’un d’eux était méconnaissable…

Les chiens aident les personnes âgées mais il est parfois difficile de s’en occuper

Une personne sur 5 souffre de dépression, d’anxiété, de solitude, d’hallucinations ou de démence. Pour améliorer la qualité de vie des personnes souffrant d’une santé mentale précaire, Tom Stevens a créé la société Tombot, qui crée des chiots robotisés spécialement conçus pour aider les personnes souffrant de troubles mentaux liés à l’âge. Grâce à sa cagnotte participative, sa société a déjà récolté plus de 60 000 $ de dons, ce qui va permettre de fabriquer et commercialiser ses robots d’ici août 2020.

> À lire aussi : À 23 ans, il se sait déjà atteint de démence et du Parkinson : sa défunte mère lui a transmis le gène pathogène

Ce chien robot est idéal pour les personnes souffrant de sénilité

Tombot est un adorable compagnon, conçu pour apporter de l’affection. Il interagit avec son propriétaire pour combler sa solitude et est très attachant. Il demande des caresses et est programmé pour créer un réel attachement avec son maitre. Pourquoi ne pas adopter un vrai chien ? C’est l’histoire personnelle de Tom Stevens qui lui a donné l’idée de créer ce robot. Sa mère était atteinte d’Alzheimer et n’avait plus toute sa tête. Elle venait d’avoir un nouveau petit chiot qu’elle adorait plus que tout, mais qu’elle avait dressé pour agresser son aide-soignante qui venait s’occuper d’elle chaque jour. Tom a été contraint de retirer le chien à sa mère, celui-ci terrorisant toute personne qui s’approchait d’elle.

> À lire aussi : Les chiens de prison : la nouvelle thérapie carcérale qui fait du bien aux prisonniers

Le labrador robot aide à apaiser la démence et l’Alzheimer

Sa mère fut dévastée de perdre son chien et Tom s’en voulait beaucoup. Mais elle n’était plus en mesure de s’occuper correctement d’un vrai animal. « Alors j’ai commencé à chercher pour des substituts. Mais je ne trouvais rien qui puisse répondre à mes attentes ». Il a donc décidé de développer lui-même de tels robots. Grâce à des capteurs placés sur tout le corps du robot, celui-ci réagit comme un vrai chien. Il comprend également les commandes vocales.  Tom Stevens prévoit de vendre chaque chiot robot pour le prix de 450 $.

> À lire aussi : Révolutionnaire ! Une machine qui caresse votre chien à votre place !

Crédits : Kickstarter/Tombot

0