Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Confinement : des renardeaux ont pris leurs quartiers au cimetière du Père-Lachaise !

Publié par Justine le 27 Avr 2020 à 16:33

Le confinement permet aux animaux les plus timides de sortir de leur cachette pour explorer le monde. C’est aujourd’hui le cas d’une famille de renards qui a décidé de visiter le cimetière Père-Lachaise.

Confinement, une famille de renard

>>> À lire aussi : Gros coup de stress : son chat se retrouve coincé à l’intérieur d’un vase

Grâce au confinement, les animaux sauvages arrivent en ville !

Ces derniers temps, des animaux marins se rapprochent des ports et des canards explorent Paris. C’est au tour des animaux sauvages de prendre leurs aises pendant le confinement. Le 25 avril, le conservateur du cimetière Père-Lachaise a eu l’agréable surprise de tomber nez à nez avec quatre renardeaux. Les photos de cette rencontre insolite, ont été publiées sur Twitter par Pénélope Komitès, adjointe de la maire de Paris chargée des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires rappelle Sputnik.

La petite famille de renards avait déjà été aperçue dès leur arrivée dans le cimetière le 25 février. Accueillir ce type d’animaux sauvages est une grande première dans ce cimetière !

>>> À lire aussi : Pour ne pas effrayer son chien sourd et aveugle, quand il le réveille il a inventé cette technique adorable

Que va devenir la petite famille après le confinement ?

Le confinement des Français donne lieu à une ville déserte qui permet à la petite famille de s’installer sans danger. Pénélope Komitès explique cette visite insolite par le fait que : « cette famille nouvellement installée, la situation est quasiment idyllique. Pas de voitures, pas de visites et pas de prédateurs ». Par ailleurs, elle se félicite de son initiative : « Depuis 2015, nous avons entièrement modifié la gestion des cimetières et des espaces verts en bannissant les produits phytosanitaires, en enherbement les allées, avec du paillage et aujourd’hui nous assistons à un retour de la biodiversité ».

L’adjointe va réfléchir au futur des renards dès le 11 mai : « Dès ce lundi, nous aurons une réunion avec l’agence d’écologie urbaine de la Ville de Paris pour savoir comment les protéger. On ne peut pas imaginer qu’ils se fassent écraser par une voiture. Il va falloir trouver une solution », déclare-t-elle au Parisien. Après le confinement, la famille va sûrement devoir être transférée au bois de Vincennes ou à la Petite ceinture.

>>> À lire aussi : Sa chèvre n’arrêtait pas de se coincer la tête dans la clôture… il a trouvé une solution ingénieuse !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.