Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Ce chien adopté retourne 11 fois à son refuge. Les employés vont découvrir pourquoi… (vidéo)

Publié par Marion Ristor le 04 Mar 2018 à 18:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

11 familles, 11 retours : un chien malheureux

Gumby est un chien qui est arrivé au refuge de Charleston aux États-Unis alors qu’il avait quatre ans. Très rapidement, le chien blanc a été adopté par plusieurs familles. Mais seulement voilà, à chaque fois qu’il trouvait une nouvelle famille, Gumby semblait montrer qu’il n’y était pas heureux.

 

Au total, huit familles ont renvoyé l’animal au refuge, et à trois reprises il a été retrouvé seul dans la rue. Cette situation aura duré deux ans. Deux années durant lesquelles Gumby n’a pas été heureux, ne trouvant jamais un foyer où il se sentait bien.

 

« Un travail à faire » au refuge

Intrigué, le personnel du refuge de Charleston va finir par comprendre pourquoi l’animal n’arrive pas à se détacher d’eux. Donya Satriale, qui fait partie de l’équipe, explique que Gumby ne trouve pas son bonheur ailleurs car il a un « travail à faire » au refuge.

 

En effet, depuis qu’il est arrivé au refuge, Gumby a toujours montré beaucoup de sympathie envers le personnel, mais surtout beaucoup d’empathie envers les nouveaux chiens qui y arrivaient. Il les a aidé à s’adapter à leur nouveau mode de vie. Il est évident qu’il n’est pas facile pour un animal qui arrive en refuge de trouver sa place. Cela peut même s’avérer traumatisant. Mais Gumby faisait en sorte de les rassurer. Mieux encore, Gumby était capable de faire des dons de sang, même aux chats. Une grande surprise pour l’équipe.

 

Il était alors inenvisageable pour l’équipe du refuge de proposer une nouvelle fois ce chien à l’adoption. Il était évident que Gumby n’était pas qu’au refuge car il se sentait investit d’une mission qu’il comptait bien mener à bien. Depuis, Gumby ne cesse de prendre soin de ses quelques 50 autres compagnons du refuge de Charleston. Il est devenu le comité d’accueil. Voilà où était donc sa place : au refuge qui l’a sauvé pour sauver à son tour d’autres compagnons. 

0