Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Minable ! En Nouvelle-Zélande, un jeune chien-renifleur a été tué par la police pour… avoir bloqué le décollage de 16 appareils

Publié par Charlene le 22 Mar 2017 à 15:14
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 17 mars dernier, un fait inimaginable s’est produit en Nouvelle-Zélande, à l’aéroport d’Auckland. En effet, un jeune chien-renifleur prénommé Grizz a échappé à la surveillance de son éducateur. L’animal aurait rapidement paniqué et pris la fuite en direction du tarmac de l’aéroport. Par mesure de précaution et pour la sécurité des passagers, les pilotes ont décidé de ne pas décoller tant que le chien n’avait pas été maîtrisé. Il était alors aux alentours de 4h du matin en Nouvelle-Zélande.

Grizz est un jeune chien-renifleur abattu le 17/03 dernier à Auckland
Aéroport d’Auckland – Shutterstock

Réalisant qu’il était impossible de l’attraper, la décision a rapidement été prise d’abattre Grizz. Il se trouvait alors be et bien à l’extérieur de la zone de décollage, et non pas sur le tarmac. C’est à cet endroit qu’il a été abattu par la police néo-zélandaise après une course-poursuite de trois heures. Un porte-parole de l’aéroport, Lisa Mulitalo, indiqué au journal The New Zealand Herald que c’était apparemment la seule solution. L’animal bloquait alors le décollage de 16 appareils. Une bien piètre raison de choisir d’enlever la vie plutôt que de trouver une solution alternative. J’espère du fond du cœur que s’il s’était agit d’un enfant incontrôlable (par exemple), l’issue lui aurait été moins tragique.

Évidemment, de nombreux internautes ont fait savoir leur avis sur la question. Et ils ne sont pas très contents. On les comprend. Un pistolet-tranquillisant eu été une bien meilleure solution. Mais il est tellement plus facile de tuer.

Voici une photo de ce petit cœur, lorsqu’il était encore en vie. Il n’avait que dix mois.

Crédit photo à la une :
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0