Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Les opossums s’accrochent aux dreadlocks de son chien pour se déplacer

Publié par Nicolas F le 15 Sep 2019 à 17:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce type de découverte ne pouvait avoir lieu que sur ce genre de chiens. Kato est un puli hongrois, la race de chiens la plus poilue, qui a un long manteau de dreadlocks sur le dos. Sally a découvert qu’une petite femelle opossum était accrochée au dos de son chien et comptait utiliser son animal comme moyen de transport. Regardez la vidéo pour voir l’opossum qui s’accroche aux dreadlocks de son chien. Plus fou encore, un deuxième opossum a été découvert au même endroit, quelques jours plus tard.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Cette chienne au cœur brisé retrouve la joie de vivre grâce à un bébé opossum

Une Australienne découvre un opossum sur le dos de son chien

La suite après cette publicité

« Voici quelque chose qu’on ne voit pas tous les jours », écrit Sally Watkinson, une Australienne, sur Facebook. « Kato avec un bébé opossum orphelin accroché à elle ». Le petit marsupial avait trouvé que les dreadlocks du chien étaient très pratiques pour s’accrocher et escalader son dos. On imagine aussi que les rideaux de poils devaient fournir un environnement chaud et douillet à l’opossum. Kato n’a semble-t-il même pas remarqué la présence de l’intrus. Son autre chien, Hugo, également un puli, n’a lui non plus, pas remarqué le marsupial.

> À lire aussi : Un opossum tente d’impressionner un chien !

Son puli hongrois a accueilli un deuxième marsupial quelques jours plus tard

La suite après cette publicité

Jon, le compagnon de Sally, a passé le reste de la journée à trouver un refuge qui veuille bien accueillir l’opossum. « Il a cherché en vain un sauveteur animalier pour l’accueillir », alors Jon a décidé d’emmener ses chiens en promenade jusque chez un vétérinaire qui accepte de s’occuper du marsupial. Il a donc promené ses deux chiens et l’opossum qui ne semblait pas dérangé par la balade, bien accroché aux poils. « C’est assez surprenant qu’Hugo ne se soit pas mis à aboyer comme un fou. » Mais ce n’est pas tout ! Quelques jours plus tard, la même chose s’est reproduite. Un nouvel opossum était là ! « Celui-ci l’embêtait un peu plus, essayant de s’enfoncer un peu plus dans les poils. Le vétérinaire a failli tomber de sa chaise quand nous nous sommes ramenés chez lui. » Cette fois-ci, il s’agissait d’un mâle.

> À lire aussi : Couvert de saletés, de nœuds et de dreadlocks cartonnés, regardez ce que ce chien est devenu une fois tondu !

 

La suite après cette publicité

Crédits : Facebook/Sally Watkinson

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.