Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Plus de 32 000 saumons s’échappent d’un élevage, grosse polémique au Chili !

Publié par Coralie le 03 Oct 2019 à 18:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le Chili est connu pour être le deuxième producteur de saumons au monde. Il existe de très grandes fermes d’aquacultures, notamment dans la région de Los Lagos. De nombreuses polémiques pointent du doigt les élevages : pollution des océans ou encore traitement des saumons aux antibiotiques, les problèmes continuent !

La suite après cette publicité
Sernapesca saumons

Élevage Sernapesca, Chili

Ce mercredi, le Service national de la pêche et de l’aquaculture a annoncé dans un communiqué que plus de 32 000 saumons s’étaient échappés d’un élevage situé au sud du Chili. Ils ajoutent que pour le moment, aucun des saumons n’a été retrouvé. Après quelques recherches, la cause du problème a été trouvée.

>>> À lire aussi : Dans ce café vietnamien, des poissons nagent à vos pieds pendant que vous buvez un verre

La suite après cette vidéo

Une fissure en cause

La suite après cette publicité

Ce sont exactement 32 485 saumons sur 696 000 destinés à l’exportation qui se sont échappés lundi dernier. Ils étaient entassés dans une cage de confinement à 10 m de profondeur. C’est notamment les internautes, sur les réseaux sociaux, qui ont permis de comprendre ce qu’il s’était passé. Ils ont été surpris par l’abondance de poissons, à Calbuco, dans le canal Huito. C’est alors que les employés de la société Salmones Aysén ont constaté qu’il y avait une fissure de 2 mètres dans la cage.

>>> À lire aussi : Des milliers de poissons noyés dans l’alcool suite à l’incendie d’une distillerie à whiskey

L’avenir de ces saumons

La suite après cette publicité

L’élevage Sernapesca a reçu une certification prouvant que les saumons élevés chez eux n’étaient pas traités avec des produits antimirobiens ou antiparasitaires lors de la période d’engraissement. Malgré tout, si les poissons étaient récupérés, ils ne pourraient pas réintégrer l’élevage, ils devraient être relâchés. Le directeur local de l’entreprise explique : « la chaîne de production et sa sécurité ont été perdues » . Ces saumons pourraient contaminer les autres poissons avec des bactéries ou même les futurs consommateurs.

>>> À lire aussi : Les poissons ressentiraient eux aussi la douleur et pourraient même être dépressifs, selon une étude

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.