Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Que sont devenus les chiens oubliés de Tchernobyl ?

Publié par Églantine le 24 Juin 2019 à 22:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Trente trois ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, environ 300 chiens errent dans la zone d’exclusion de la ville fantôme. Dans un espace encore irradié, l’espérance de vie pour ces animaux ne dépasse pas six ans. 

La suite après cette publicité

Le 26 avril 1986, la plus grave catastrophe nucléaire du XXe siècle se déroula à Tchernobyl et causa la mort de plusieurs milliers de personnes. Depuis la sortie de la série il y quelques semaines, Chernobyl, cet événement a eu un regain d’intérêt pour le public mondial puisque de nombreux touristes s’agglutinent désormais près des lieux de la catastrophe nucléaire. Durant l’année 1986, plus 200 000 habitants des villes voisines, comme Pripyat, ont été évacués et les animaux ont été tués car les particules radioactives présentes dans leur poil risquaient de contaminer les êtres humains. Néanmoins, près de 300 chiens vivent dans la zone d’exclusion depuis une trentaine d’années et ont même crée des meutes.

Tchernobyl

>>> À lire en plus : Chernobyl : Avec la série à succès, les Instagrammers envahissent les lieux de la tragédie

Des hivers glacials et une espérance de vie écourtée

La suite après cette publicité

Après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, l’ordre du gouvernement était d’assassiner tous les animaux se trouvant dans la zone d’exclusion. Certains habitants accrochaient des papiers sur la porte de leur maison pour supplier les autorités de ne pas toucher à son animal: « Ne tuez pas notre Zhulka. C’est un bon chien. » Même si des liquidateurs, nom donné aux personnes impliquées dans l’assainissement de la zone, ont tué plusieurs milliers d’animaux, certains chiens ont réussi à survire sur ce site irradié. Trente trois ans après la catastrophe nucléaire, près de 300 chiens se trouvent dans cette zone fantôme. Ils subissent des conditions extrêmement difficiles puisqu’ils doivent affronter des hivers glacials allant jusqu’à -30 °C et  attrapent plus facilement des maladies dû à une forte radioactivité. Les conséquences de ces conditions de vie entrainent une baisse de l’espérance de vie puisque ces chiens n’atteignent que très rarement les six ans de vie.

Prypiat

>>> À lire en plus : Chernobyl: cette scène jugée « trop glauque » qui a été coupée au montage

Une clinique vétérinaire dans l’usine de Tchernobyl

La suite après cette publicité

Cependant, depuis plusieurs années, Clean Futures Fund, une ONG, a installé trois cliniques vétérinaires dans la région pour venir en aide à ces animaux, notamment une se trouvant dans l’usine de Tchernobyl. Les soigneurs s’occupent de ces bêtes en leur prodiguant des soins, en les vaccinant ou encore en les stérilisant pour pouvoir les soigner plus facilement :  » Je ne pense pas que nous n’aurons jamais zéro chien dans la zone d’exclusion, mais nous voulons ramener la population à une taille gérable afin de pouvoir les nourrir et leur fournir des soins à long terme »a déclaré Lucas Hixson, co-fondateur de l’ONG.

>>> À lire en plus : Top 10 des meilleurs sites de Torrent pour télécharger gratuitement et rapidement en 2019

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.