Vol ou de perte de carte bancaire : ce que vous ne devez absolument pas faire !

Publié par Manon le 15 Juil 2020

Si vous perdez votre carte bancaire ou qu’elle vous est volé, il est nécessaire d’agir rapidement pour vous protéger des fraudes. Comment agir en cas de perte ou de vol de votre carte bancaire

carte bancaire vol perte

>>> À lire aussi : Impôts : la très généreuse nouvelle qui vient de tomber !

Faites opposition sur votre carte bancaire

La première chose à faire en cas de vol ou de perte, c’est de faire opposition le plus rapidement possible. Cela permet de bloquer les éventuels paiements à venir. Il y a plusieurs manières de faire opposition. Soit via le service interbancaire d’opposition à carte bancaire au 0 892 705 705  ou via un numéro dédié si votre banque n’est pas reliée à ce service. Vous pouvez également le faire via votre application bancaire.

Dès que cette opposition est effective, cela déclenche un blocage immédiat des paiements. Ainsi, après cette date, si une opération a lieu, cela constituera une faute de la part de votre banque. Aussi, il faut savoir que cette procédure est irréversible.

>>> À lire aussi : Cet homme est devenu millionnaire grâce à la règle du 10-10-10-70 !

La banque peut vous rembourser les sommes volées à certaines conditions

Si votre carte voit des opérations frauduleuses se réaliser alors que votre carte bancaire ait été volée ou perdue, votre banque doit vous rembourser les sommes dérobées. En revanche, la banque peut refuser de vous rembourser dans le cas d’une négligence ou d’une faute de votre part. 

Alors, la banque devra prouver votre négligence. Si la demande d’opposition n’est pas faite assez vite, la banque peut invoquer une négligence pour ce motif. Vous avez jusqu’à 13 mois au maximum pour faire reconnaître une fraude à la carte bancaire. Si vous demandez un remboursement au-delà de ce délai, la banque peut vous refuser le remboursement des sommes dérobées.

>>> À lire aussi : En jouant au loto pour la première fois, elle ne se doutait pas de ce qui allait lui arriver !

Source : Economie Gouv
0