Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Qui est le groupe canadien Couche-Tard qui veut racheter Carrefour ?

Publié par Lucie B le 14 Jan 2021 à 14:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mardi 12 janvier, dans des communiqués, les groupes de distribution alimentaire, Carrefour et Couche-Tard ont déclaré un « rapprochement » pour une fusion éventuelle.

Publicité
Couche-Tard

À lire aussi : Supermarchés : ce piège dans lequel vous tombez tout le temps et qui peut vous coûter cher !

Carrefour bientôt Canadien ?

Mardi 12 janvier, le groupe canadien Couche-Tard a sollicité le groupe de grande distribution français, Carrefour, afin de faire un « rapprochement ». D’après l’agence de presse Bloomberg, le rapprochement demandé par Couche-Tard à Carrefour prendrait pour forme une fusion des deux groupes. Si une telle fusion viendrait à être actée, cette décision s’apparenterait à un coup de tonnerre, car si Carrefour a une place majeure dans le secteur de la distribution, comme Walmart, Couche-Tard est encore un acteur mineur.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Le premier magasin a été crée dans la banlieue de Montréal dans les années 1980. Aujourd’hui, le groupe canadien Couche-Tard exploite plus de 14 000 supérettes dans le monde et emploie plus de 130 000 personnes.

Couche-Tard, un groupe qui ne cache pas son ambition

Le groupe Couche-Tard, spécialisé dans les supérettes, est connu surtout en Amérique ou en Europe du Nord. Ces dernières années, il n’a cessé de s’étendre. Dans les années 2000, le groupe de distribution quitte les frontières canadiennes et s’établit aux États-Unis, en Scandinavie, en Europe orientale et en Russie. En 2012, Couche-Tard rachète les 2 300 supérettes du groupe norvégien Statoil. Actuellement, il exploite 2 200 magasins sous licence en Asie et au Moyen-Orient. Le groupe Couche-Tard assume sa stratégie d’expansion et ne cache pas son ambition.

Publicité

En avril 2019, il annonçait vouloir doubler de taille d’ici la fin de l’année 2023. Un objectif ambitieux. Niveau bourse, depuis son introduction en 1986, le groupe n’a cessé d’avoir des bénéfices. Aujourd’hui, sa capitalisation atteint les 29, 6 milliards d’euros. À titre de comparaison, le groupe Carrefour a une capitalisation de 12,6 milliards d’euros.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Source : BFMTV

À lire aussi : Courses : Ces enseignes de la grande distribution connaissent un franc succès !