Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

JO 2024 : Douche froide pour les propriétaires parisiens qui espéraient louer au prix fort

Publié par Pierre le 29 Mai 2024 à 10:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que les Jeux Olympiques de Paris 2024 approchent, de nombreux propriétaires parisiens espéraient tirer profit de la location de leurs appartements. Mais c’est la douche froide. Et ces derniers se retrouvent déçus par la baisse drastique des prix et la faible demande. Initialement, ils avaient anticipé des bénéfices considérables, mais la réalité s’avère bien différente.

La suite après cette publicité
Immeuble parisien location JO 2024
Immeuble parisien location JO 2024

Une femme trouve un portefeuille, l'ouvre et fait une découverte macabre Elle trouve un portefeuille abandonné : ce qu’elle découvre à l’intérieur […] Elle trouve un portefeuille abandonné : ce qu’elle découvre à l’intérieur va vous choquer !

Un marché saturé et des propriétaires déçus

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

La propriétaire d’un appartement au cœur de Paris a par exemple fait les frais de cette situation. Ayant proposé son logement à 605 euros la nuit en mars, elle a dû réduire son prix à 405 euros face à l’absence de demande. Malgré cette baisse, elle n’a toujours pas trouvé de locataire. Ce phénomène est loin d’être isolé. Le prix moyen des locations pour les JO a chuté de 32% au cours des six derniers mois. Passant de 1 050 euros à 709 euros par nuit.

La saturation du marché explique en grande partie cette chute des prix. Selon une étude du comparateur d’assurances Réassurez-moi, le nombre d’annonces de locations saisonnières à Paris a augmenté de près de 40% au premier trimestre 2024 par rapport à l’année précédente. Cette surabondance d’offres a entraîné une baisse significative des prix. Antoine Laurent, journaliste immobilier, rapporte que le prix moyen d’une nuitée pendant les JO a dégringolé de 57% en un an. Passant de 1 023 euros en juillet 2023 à seulement 436 euros en avril 2024. Une situation cocasse quand on sait que certains propriétaires ont exclu leurs locataires. Tout ça, pour pouvoir mieux louer aux touristes durant les JO…

La suite après cette publicité

Alors en attendant de devenir millionnaire à un jeu télé, certains propriétaires ont dû adapter leurs stratégies. Une propriétaire d’un 41m² dans le 18ème arrondissement, n’a par exemple reçu aucune demande malgré un prix de 300 euros la nuit. Un autre, avec sa copine, espérait louer leur deux-pièces pour financer un voyage en Asie. Mais ils se trouvent également sans locataire après six mois sur le marché. Enfin, une propriétaire à Saint-Ouen a réussi à louer son appartement de 90m² pour une semaine à des Singapouriens. Problème, la location s’est faite à un prix réduit de 400 euros la nuit. Elle espérait initialement 600 euros par nuit, mais a dû ajuster ses attentes après des semaines sans réservation.

Grégoire Ludig et Marie Portolano « On ne va pas faire semblant de se vouvoyer » : Marie Portolano et Grégoire Ludig ma […] « On ne va pas faire semblant de se vouvoyer » : Marie Portolano et Grégoire Ludig mariés dans la vie se retro […]

Un dernier espoir avant les JO… ou pas

La suite après cette publicité

Eux non-plus, n’ont décidément pas touché le gros lot ! Mais malgré ce climat morose, certains gardent espoir. Séverine Amate, présidente d’Amate Réseaunance, rappelle que la demande pourrait rebondir à la dernière minute, comme cela s’était produit à Londres en 2012. Une enquête de Booking.com indique que près de la moitié des Français n’ont pas encore réservé leur logement pour les JO, ce qui pourrait offrir une lueur d’espoir aux propriétaires.

Clefs location appartement

Selon le baromètre Le Parisien-Lycaon Immo, les tarifs des locations pour les JO ont continué à chuter en mars 2024, en raison de l’augmentation incessante des annonces. Le prix moyen pour un séjour de 4 à 7 jours est tombé à 802 euros la nuit, une baisse de 9% en un mois. Cette tendance est amplifiée par l’augmentation des nouvelles annonces à des prix plus bas, tirant la moyenne générale vers le bas. Autrement dit, les propriétaires parisiens sont bien loin de la fortune de Rafael Nadal

La suite après cette publicité

Bureau de la CAF allocations familiales CAF : Mauvaise nouvelle, le versement de vos aides va avoir du retard CAF : Mauvaise nouvelle, le versement de vos aides va avoir du retard

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.