Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Art

Cette sculpture en forme de vulve ne passe pas du tout… (Vidéo)

Publié par Manon CAPELLE le 10 Jan 2021 à 18:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette sculpture fait polémique au Brésil. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, la sculpture est en forme de vulve et mesure 33 mètres de long sur 16 mètres de large. L’oeuvre d’art a été la cible de nombreuses critiques, notamment par les partisans de Bolsonaro.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : La neige crée des formes splendides. Découvrez 30 photos à couper le souffle !

Cette sculpture en forme de vulve fait polémique

La suite après cette publicité

Pour l’année 2021, les habitants de l’Etat de Pernambouc font face à un nouveau paysage. En effet, une sculpture a été créée par la plasticienne Juliana Notari. Cette oeuvre d’art représente une vulve mesurant 33 mètres de haut et 16 mètres de large.

L’oeuvre d’art est intitulée Diva. Onze mois de travail ont été nécessaires ainsi qu’une vingtaine d’hommes pour la créer. Cette sculpture est dévoilée en plein milieu de la campagne. Elle vise à « remettre en question la relation entre la nature et la culture dans notre société occidentale phallocentrique et anthropocentrique« .

>>> À lire aussi : Un robot de 18 mètres de hauteur dévoilé au Japon

La suite après cette publicité

La cible de nombreuses critiques

Malgré son ambition, cette sculpture fait polémique au Brésil. De nombreux détracteurs ont reproché à Juliana Notari d’avoir dénaturé le paysage. Ils regrettent d’avoir abîmé la colline en creusant le sol. D’autres critiquent ciblent la résine. La plasticienne affirme que la résine n’est pas en contact avec la terre.

D’un autre côté, les partisans de Bolsonaro s’acharnent sur la sculpture. « Qui pensez-vous tromper, vous les gauchos ? À part les idiots utiles de la gauche, bien sûr », affirme un internaute.

La suite après cette publicité

La plasticienne a tout de même eu le soutien de nombreuses personnes. Certains internautes ont rebaptisé l’oeuvre « L’origine du monde ». Ce surnom est un clin d’oeil au tableau de Gustave Courbet, exposé au musée d’Orsay à Paris.

>>> À lire aussi : Un mystérieux monolithe en métal a été découvert au milieu du désert

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.