Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Automobile

Retour à 90 km/h : quels sont les départements concernés ?

Publié par Felix Mouraille le 02 Août 2022 à 13:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Plus de 40 départements ont décidé de repasser de 80 à 90 km/h sur leur réseau routier concerné. Pourtant, les chiffres rapportés par la Sécurité routière mettent en avant la baisse du taux de mortalité des automobilistes sur ces routes.

Ce lundi 1er août, le Puy-de-Dôme repasse à 90 km/h sur 6940 kilomètres de routes départementales. Le département d’Auvergne-Rhône-Alpes ne veut plus de route à 80 km/h.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

La loi LOM (loi d’orientation des mobilités) autorise ces départements à repasser à 90 km/h. Avec cette décision, le Puy-de-Dôme rejoint 6 autres départements (l’Aveyron, l’Allier, la Creuse, la Corrèze, le Cantal et l’Ardèche) qui repassent ou repasseront à cette vitesse d’avant cette année.

D’après la Ligue de défense des conducteurs, 38 départements sont sur le point de repasser à 90 km/h sur les routes de campagne. Pour l’instant des départements comme l’Hérault ont uniquement effectué un retour partiel à 90 km/h sur les routes.

Une mesure efficace sur la mortalité pour certains, une perte de temps pour d’autres

Selon les chiffres de Délégation interministérielle à la sécurité routière, le nombre de personnes tuées sur le réseau hors agglomération des 38 départements qui avaient opté pour un retour à 90 km/h est revenu au niveau des chiffres de 2019. Pour les routes à 80 km/h, la mortalité est en baisse de 16,3 % par rapport à 2019.

De plus, « en passant de 90 à 80km/h, sur une année en France, on économise un million de tonnes de CO2 {…} On économise aussi 500 millions de litres d’essence » , avance la sénatrice écologiste des Français de l’étranger Mélanie Vogel.

Toutefois, des politiques trouvent que cette mesure fait perdre trop de temps. Olivier Amrane, président LR du département de l’Ardèche, a déclaré sur BFMTV : « Avec ce retour au 90, sur 50 kilomètres aller et 50 kilomètres retour, on gagne 10 minutes le matin et 10 minutes le soir, ce n’est pas négligeable quand on a des horaires de travail » . Le calcul n’est pas vraiment juste puisqu’on gagne seulement entre 4 et 5 min en roulant à 90 km/h au lieu de 80 km/h sur 50 kilomètres.

0