Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Créatif

Monsieur BMX : quand l’artiste français incite les parisiens à donner aux plus démunis

Publié par Jessy le 09 Mar 2019 à 21:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Connu pour ses moitiés de vélos accrochées aux murs, Monsieur BMX s’investi depuis environ deux ans dans « les chariots solidaires ». L’artiste de street-art a scellé un demi caddie accompagné d’une phrase, « Pour ceux qui en ont besoin », dans le 10éme arrondissement de Paris, rue de Paradis. L’occasion pour le montpelliérain de mêler son art à une cause sociale. Le français veut développer son projet dans différentes villes de France, afin de sensibiliser le plus de monde possible.

https://www.instagram.com/p/BuV0XNBFKN_/

Mettre de côté les BMX pour une cause noble

Le street artist est davantage connu pour ses BMX accrochés sur les murs des villes qu’il visite. Toujours sous ce patronyme, il décide de véhiculer un message fort, et défendre une cause plus noble, en accrochant cette fois des caddies dans certaines grandes villes françaises. En 2017, Monsieur BMX débute son projet dans sa ville d’origine, Montpellier. Touché par le succès de son street-art et la générosité des passants, l’artiste décide d’implanter des caddies dans d’autres villes, telles que Paris. « Le projet est parti il y a deux ans. Le concept était de mettre de la nourriture pour donner aux personnes qui sont dans le besoin » explique-t-il à midi libre, avant d’ajouter : « Je profite du buzz du moment pour démarcher les halles municipales, les petites supérettes […] C’est avec eux que le projet peut devenir incroyable ». Néanmoins, l’artiste espère toucher le plus de monde possible rapidement, puisque ses oeuvres sont éphémères.

https://www.instagram.com/p/BuMPdt9lpzg/

Aider les plus démunis grâce au street-art

Interviewé par 20 minutes, Monsieur BMX se montre très touché par la cause qu’il défend à travers son art : « J’ai longtemps été chef de magasin dans le hard discount, et les dérives de la grande distribution m’ont toujours inspiré. J’ai voulu me diversifier, changer, faire autre chose que d’installer des mini-vélos. J’ai donc accroché un chariot. Mais il manquait quelque chose, ça ne suffisait pas… ». Par son action, l’artiste souhaite inciter le plus grand nombre à donner de la nourriture aux plus démunis, afin de leur venir en aide.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER