Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle accouche et passe ses examens 30 minutes plus tard

Publié par Maxime le 13 Juin 2019 à 11:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Almaz Derese n’a clairement pas « le temps de niaiser » . Cette jeune éthiopienne de 21 ans a donné naissance lundi à son premier enfant. Problème, la date de l’accouchement coïncide avec celle de ses partiels pour valider son année d’études. Alors qu’elle approchait du terme de sa grossesse ces dernières semaines, Almaz espérait pouvoir passer ses examens avant de se rendre à la maternité. Mais les tests de fin d’année ont finalement été décalés en raison du ramadan, dans ce pays très marqué religieusement. Elle a finalement dû accoucher le jour même de l’examen mais a tout mis en oeuvre pour passer ses épreuves dans le même temps.

La suite après cette publicité
Almaz Derez

Almaz Derez depuis la maternité. Photo BBC.

>>>À lire aussi : Tina Kunakey, seulement quelques mois après son accouchement, elle dévoile son ventre et c’est très impressionnant

La suite aprés cette video

Elle passe ses examens depuis la maternité

L’histoire fait les gros titres des journaux en Ethiopie. Enceinte depuis neuf mois, Almaz Derese ne comptait sûrement pas attendre l’année prochaine pour obtenir son diplôme. Elle a donc donné naissance à son fils, lundi, avant de se mettre au travail et passer ses épreuves d’anglais, d’amharique et de mathématiques depuis la maternité, seulement trente minutes plus tard. « Ce n’était pas un problème d’étudier et réviser pendant ma grossesse. Comme j’avais vraiment hâte de passer mon examen, l’accouchement n’a pas été si difficile que cela. » a-t-elle expliqué aux envoyés spéciaux de la BBC en Afrique, après cette journée pas vraiment comme les autres.

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : 20 photos d’accouchement qui vont vous laisser bouchée bée

Le reste des épreuves deux jours après l’accouchement

Pour passer ses examens depuis la maternité, Almaz Derese a pu compter sur le soutien de son mari Tadese Tulu qui a dû fermement batailler avec son école pour lui permettre cette possibilité. En Éthiopie, il est courant que les femmes abandonnent leurs études secondaires avant de les reprendre quelques années plus tard. En pleine forme après la naissance de son fils, qui se porte à merveille, la nouvelle maman passait mercredi le reste de ses épreuves dans son centre d’examen.

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : De jeunes mamans montrent la transformation de leur corps après l’accouchement dans des photos criantes de vérité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.