Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Il reçoit pour Noël le squelette de sa propre jambe amputée

Publié par Nicolas F le 02 Jan 2021 à 7:33

Il y a 6 mois Justin Fernandes a été victime d’un accident, l’obligeant à se faire amputer d’une jambe pour survivre. Pour faire le deuil de sa jambe perdue, le jeune homme a demandé un cadeau particulier pour Noël. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, il a demandé à recevoir les os de sa jambe articulés.

> À lire aussi : Miss Colombie danse 2 semaines après avoir été amputée de la jambe gauche

Après son amputation, il part à la recherche d’un taxidermiste

En juillet 2020, Justin Fernandes, un Canadien de 24 ans, rentrait chez lui à pieds, quand il a été fauché par une moto à Toronto. Laissé pour mort au bord de la route, le motard s’est sauvé et Justin s’est vidé de son sang. Il a finalement été secouru et emmené à l’hôpital. Pour le sauver, sa jambe trop abimée a été amputée, et après plusieurs mois de rééducation, il a pu récemment quitter l’hôpital. Peu de temps après avoir été amputé, il a publié un message sur Facebook, dans lequel il a formulé une demande particulière. Un musée de science naturelle local, le Prehistoria Natural History Centre de Toronto a répondu favorablement à sa demande, promettant de mettre ses meilleurs taxidermistes sur le coup. Pour faire le deuil de sa jambe, il a demandé à recevoir le squelette articulé de sa jambe.

> À lire aussi : Une maman demande l’amputation de la jambe de sa fille ! Découvrez pourquoi…

Un musée de science naturelle accepte de réaliser son projet

Comme le rapport CTV News, ce travail de taxidermie a nécessité des mois, des centaines de mails et des dizaines de coups de téléphone pour coordonner le projet. Le musée d’histoire naturel a pris le temps de réellement apprendre à connaitre le jeune homme. « On ne se connaissait pas avant l’accident mais durant tout le processus on a appris à mieux se connaitre et il a fini par devenir un membre adoptif du musée », explique son directeur. « Chacun guéri à sa façon d’un terrible accident. »

> À lire aussi : Honteux : les trolls menacent de violer une unijambiste, car elle est amputée et qu’elle pourrait plus difficilement résister

Il reçoit le squelette de sa jambe pour Noël

Avant d’entrer en contact avec le musée, le jeune homme a reçu des dizaines de propositions, dont un atelier de taxidermie qui lui demandait 15 000 dollars pour réaliser le travail. Une fois qu’il a choisi de travailler avec le musée d’histoire naturelle, il a fallu passer à travers différents protocoles sanitaires complexes et assez inédits. Le transport de la jambe dans un congélateur jusqu’au funérarium qui a bien voulu prêter sa morgue, fut également une épreuve à gérer, en période de crise sanitaire. Finalement, après des mois d’attente, la veille de Noël, il a reçu son précieux cadeau, même si ce n’était pas une surprise puisqu’il avait suivi en détail toutes les étapes de fabrication. « Ça a été la première fois que j’ai tenu toute ma jambe articulée en main ». Plusieurs membres de sa famille ne comprennent pas cette idée et trouvent le cadeau morbide. Pour lui, c’est sa façon de faire son deuil. « Pour moi, c’est en transformant cet objet morbide et triste dont les gens se débarrasseraient et oublieraient. Je voulais le transformer en art, et c’est ce que je vois, quand je la vois, je vois de l’art. Je trouve que c’est beau ».

> À lire aussi : Il se fait amputer des bras et des jambes à cause d’un chien qui l’a léché

il reçoit le squelette de sa jambe amputée pour Noël

Crédits : Ben Lovatt/Prehistoria Natural History Center/Mike Onley – Source : CTV News