Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cet enfant a été arrêté pour avoir volé des chips : son interpellation musclée fait scandale (vidéo)

Publié par Mia le 22 Avr 2022 à 12:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les enfants aux États-Unis sont très souvent touchés par des situations très graves. Entre les maltraitances infantiles, les fusillades dans les écoles et d’autres dérives, certains enfants se font également arrêter par la police de manière injuste. C’est le cas de cet enfant, un jeune garçon de 8 ans accusé d’avoir volé des chips.

Le petit garçon a été arrêté par les forces de l’ordre en ce début de semaine. Une interpellation musclée et violente, initiée par trois policiers, qui fait maintenant scandale. Regardez donc l’extrait vidéo ci-dessous. Vous allez être choqués.

Un enfant accusé de vol de chips violemment interpellé

Non, malgré les apparences, cet enfant n’a pas volé de voiture, mais de simples chips. Ce jeune garçon de seulement 8 ans a été interpellé par trois policiers pour vol dans un magasin. L’enfant aurait dérobé un paquet de chips. Les faits ont eu lieu dans une épicerie de Syracuse, dans l’État de New York. Une infraction, certes, mais qui est souvent un simple malentendu étant donné l’âge de l’enfant. Malgré tout, le jeune garçon a été malmené par la police lors de son arrestation. Attrapé par le bras, alors qu’il hurlait, les policiers l’ont ainsi trimballé dans la rue comme un criminel.

Une violence inouïe filmée par un témoin présent dans la rue. Apeuré et en pleurs, l’enfant a tenté de se débattre en vain. En voyant cette scène, le témoin qui tient la caméra a alors tenté d’arrêter les forces de l’ordre, en train de faire mal au petit garçon : « Il a juste volé un paquet de chips ? Vous le traitez comme si c’était un puta*n de tueur. Je vous ai vu le faire tomber de son vélo comme si c’était un adulte » , a lancé le témoin à l’intention des 3 agents de police.

Les policiers auraient donc, d’après cette personne, également fait tomber l’enfant sur la route volontairement. Une affaire qui fait aujourd’hui le tour du monde et qui scandalise la population. « Pourquoi la police traiterait-elle un enfant de cette façon ? Pour un paquet de chips à 3 dollars ? » , s’est même indigné le père du jeune garçon.

D’après la police, cette vidéo est sortie de son contexte

Les violences policières sont courantes malheureusement. Nous l’avons vu en France, notamment à cause de la BAC, mais cela est encore plus récurrent aux États-Unis. C’est d’ailleurs dans ce contexte de dérives policières que le mouvement Black Lives Matter est né. Lorsqu’un policier a abattu un homme noir en pleine rue. Ici, nous parlons quand même d’un enfant, noir également, très jeune, malmené par la police pour un simple paquet de chips. Un enfant qui serait tombé au sol, à cause des policiers. Sachant cela, il est évident que les internautes crient au scandale.

Cependant, d’après la police, cette vidéo ne serait pas vraiment ce que nous pensons. Elle serait même sortie de son contexte. La police de Syracuse a même qualifié cette vidéo de « désinformation » . Une accusation que le témoin ayant filmé ma scène dément totalement. Selon les forces de l’ordre de l’État, l’enfant qui a volé les chips n’a pas été menotté et n’a jamais été malmené ni blessé. D’ailleurs, la brigade affirme qu’il a été emmené et mis dans la voiture de patrouille uniquement pour être ramené à son domicile.

Pour faire le point sur la réalité des événements, de nouvelles vidéos vont être analysées. Il s’agit des captures effectuées par les caméras que portaient les 3 policiers lors de l’arrestation. Ces petites caméras étaient présentes sur leurs uniformes à ce moment-là.

Le maire, la procureure et les internautes réagissent

Le maire de Syracuse s’est d’ailleurs exprimé sur cette affaire en public. Voici ce qu’il a écrit dans un communiqué de presse : « L’officier connaissait l’enfant grâce à des interactions antérieures et lui a expliqué qu’il était ramené chez lui. Les agents ont rendu l’enfant à sa famille et ont discuté de l’incident avec son père avant de partir sans porter plainte. Ce qui s’est passé démontre le besoin continu pour la ville de fournir un soutien à nos enfants et à nos familles et d’investir dans des options d’intervention alternatives pour aider nos agents » .

De son côté, la procureure de New York est revenu sur cette fameuse vidéo de témoin. Elle assure qu’une enquête interne est en cours. Mais qu’en effet, ces images prêtent à confusion et sont extrêmement choquantes : « C’est très difficile à regarder, en tant que maman. Pour beaucoup de nous, parents, il est impossible de ne pas imaginer la peur qu’a dû ressentir cet enfant lorsqu’il a subi cette expérience » , a-t-elle déclaré. Nous devrions, en tout cas, avoir bientôt le fin mot de cette histoire.

Par ailleurs, la procureure n’a pas mentionné si l’enquête allait se concentrer ou non sur le motif de cette arrestation musclée. Pour beaucoup d’internautes, l’enfant aurait subi une forme de discrimination à cause de sa couleur de peau.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0