Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Hommage national à Samuel Paty : l’arrivée du cercueil a bouleversé toute l’assemblée !

Publié par Elodie le 22 Oct 2020 à 11:00

Ce mercredi, un hommage national a été rendu à Samuel Paty à la Sorbonne. Diffusée en direct sur le petit écran, la cérémonie marquera les esprits pour toute l’émotion qui s’en dégageait.

Retour sur la cérémonie d'hommage à Samuel Paty

A lire aussi: « Être prof »: Brigitte Macron rend hommage à Samuel Paty à travers une lettre touchante

Un hommage national

Le décès tragique de Samuel Paty aura marqué tous les Français. Les raisons qui ont poussé son assaillant à commettre ce geste cruel remettent au centre du débat des questions comme la laïcité ou encore la liberté d’expression. Pour honorer sa mémoire, il a été décidé qu’un hommage national se tiendrait dans la cour de la Sorbonne ce mercredi 21 octobre.

Ainsi, 5 jours après son assassinat, plusieurs personnalités politiques se sont retrouvées avec ses proches dans la cour de la Sorbonne. Des milliers de spectateurs ont pu assister à cet hommage qui a été retransmis en direct sur TF1.

Un choix de musique émouvant

Pour accompagner l’entrée du cercueil de Samuel Paty, sa famille a choisi de passer le morceau One interprété par le groupe U2. La procession s’est donc faite au rythme de la musique aux paroles très émouvantes. « Nous ne faisons qu’un mais nous sommes différents. Nous devons nous soutenir, nous soutenir » , pouvait-on entendre Bono chanter.

Après cette entrée forte en émotion, plusieurs personnes ont pris successivement la parole à la tribune. Elles ont toutes tenu à rendre hommage au professeur devenu tristement célèbre au cours des derniers jours. L’un de ses amis, Christophe Capuano, a même tenu à lui lire un texte de Jean Jaurès intitulé Aux instituteurs et aux institutrices. Une élève lui a, elle aussi, rendu hommage en lui adressant les mots d’un célèbre auteur, Albert Camus.

Le discours poignant du président

Présent lors de la cérémonie, Emmanuel Macron a bien sûr pris place à la tribune et a honoré la mémoire de défunt avec un discours teinté d’espoir. « Nous avons tous ancré dans nos cœurs, dans nos mémoires, le souvenir d’un professeur qui a changé le cours de notre existence. Vous savez, cet instituteur qui nous a appris à lire, à compter, à nous faire confiance » , a commencé le président.

« Cet enseignant qui ne nous a pas seulement donné un savoir, mais nous a ouvert un chemin, un livre, un regard, un instant passé par cette considération, Samuel Paty était de ceux-là. (…) Samuel Paty fut tué parce que les islamistes veulent notre futur (…) Eux séparent les fidèles et les mécréants, Samuel Paty ne connaissait que des citoyens » , a-t-il conclu. Le cercueil est ensuite reparti en direction de sa dernière demeure accompagné cette fois de la Marseillaise en fond sonore.

A lire aussi: Assassinat de Samuel Paty: Gérald Darmanin prend une décision radicale pour la grande mosquée de Pantin