Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Je ne l’ai pas aidé à parler » : la mère de Jonathann Daval fait de troublantes révélations

Publié par Alicia Trotin le 14 Nov 2022 à 13:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce dimanche 13 novembre, l’interview de Martine Henry était diffusée sur TF1, dans l’émission Sept à Huit. Mère de Jonathann Daval, elle a accepté de se confier et certaines de ses déclarations ont choqué les téléspectateurs. Des propos déplacés et surtout, particulièrement gênants.

À lire aussi : Affaire Daval : La mère de Jonathann Daval sort un livre pour raconter sa version des faits

Mère de Jonathann Daval

À l’occasion de la sortie de son livre, Martine Henry a voulu partager son vécu en tant que mère du criminel Jonathann Daval, condamné depuis maintenant cinq ans. Maladresses et excuses, le public dénonce un entretien déstabilisant.

D’étonnantes révélations

Elle commence par parler de son lien avec son fils, en effet, elle continue à le voir. Elle explique qu’elle lui rend régulièrement visite et que c’est même devenu une sorte de routine. Bien qu’elle ne « cautionne pas » l’acte criminel de son enfant, elle ne peut pas se résoudre à l’abandonner.

« On va le voir tous les quatre jours, on passe le week-end sur place. C’est notre routine tous les 15 jours »

Elle développe l’idée qu’il lui est impossible de renier Jonathann, malgré la gravité de ses actes. Pour rappel, cette sordide histoire a trainé pendant plusieurs mois. Accusé du meurtre de sa femme, il a longtemps nié les faits, allant jusqu’à accuser son beau-frère. Il a pleuré le décès de sa compagne aux côtés de sa belle-famille, puis a avoué sa culpabilité lors d’une dispute avec les parents d’Alexia. Pourtant, d’après sa mère, les larmes qu’il a versées lors du procès en public, sont véritables.

« Il ne se voyait pas violent comme ça. »

À lire aussi : « Je ne comprendrai jamais pourquoi elle n’est plus là » : les confidences déchirantes des parents d’Alexia Daval, tuée par son compagnon Jonathann

Des comptes à régler avec Alexia Daval

En dehors du lien très fort qui lie encore cette mère et son fils, ce sont plus précisément ses propos sur Alexia, l’ex-compagne assassinée, qui ont choqué. Martine Henry, mère de Jonathan Daval, se confie sur ce qu’elle a vécu pendant cette sombre affaire de meurtre. Elle mentionne notamment le fait que son fils venait parfois manger chez elle en cachette et la difficile relation entre les deux époux. Elle mentionne le caractère de la victime et le fait qu’elle aurait envoyé un message au sujet des repas incessant entre le fils et la mère.

« C’est du temps perdu d’aller voir ta mère. »

Elle ne s’est pas caché de son rôle dans le déni de son fils dans cette affaire Daval. Jonathann aurait essayé de se confier à elle, mais refusant d’entendre cette vérité, elle ne l’aurait pas écouté. Lorsqu’il s’est rendu et a dévoilé la réalité des faits, elle se serait effondrée, toujours dans le déni. Elle a refusé d’accepter que son fils ait pu agir ainsi, et explique face caméra, qu’elle le regrette.

« Je n’ai pas fait que du bien, je ne l’ai pas aidé à parler. Je crois que je le regretterai toujours »

Vives réactions sur Twitter

Avec Sept à Huit en top tweets, il est évident que ces révélations n’ont pas laissé de marbre les téléspectateurs du dimanche soir.

https://twitter.com/Bulma_Ro/status/1591863157571866624

Alors qu’un certain nombre d’internautes mentionnent en premier lieu le manque de respect de ces confessions filmées, d’autres s’adressent à la chaine télévisée TF1 qui a diffusé un tel témoignage. Il y a quelques semaines, le groupe avait déjà diffusé une interview d’Emmanuelle Seigné qui défendait son mari, Roman Polanski.

Un dernier détail a fait réagir les utilisateurs du réseau social, c’est le scepticisme de cette femme face à l’éventuelle possibilité que son fils soit homosexuel. Entre rire forcé et réfutation totale, elle a tenu à préciser qu’elle ne se sentait pas responsable des agissements de son fils. Évidemment, les commentaires ne se sont pas fait attendre.

« Je ne suis pas responsable du crime qu’il a fait (…). Je ne me suis pas demandé ce que j’avais raté. Je n’ai pas fait un monstre à la naissance. »

À lire aussi : « Je ne sais pas pourquoi il s’est marié » : Jonathann Daval en couple avec un homme, la mère d’Alexia réagit vivement

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.