Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Toulouse : ce trafiquant de drogue avait mis au point un stratagème hallucinant !

Publié par Salomee le 21 Juin 2020 à 6:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les gendarmes de Toulouse-Mirail et Muret viennent de démanteler une organisation très lucrative de trafic de stupéfiants aux alentours de Toulouse. La tête du réseau, sa compagne, sa soeur, son bras droit et le fournisseur ont été interpelés. Pendant le confinement, le dealer arrêté avait même organisé un drive secret devant chez sa mère, pour vendre la drogue à ses clients en manque. Retour sur le démantèlement d’un trafic très organisé.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Honteux : Cette mère a simulé un cancer pour récolter 50 000 €

Trafic de drogue : une enquête qui dure depuis plus de 10 mois !

La suite après cette vidéo

Il y a 10 mois, un informateur alerte les forces de l’ordre de l’existence d’un point de deal à Merville, une commune proche de Toulouse. Les gendarmes décident alors d’ouvrir une enquête via la brigade de Grenade. 

La suite après cette publicité

Grâce à des écoutes téléphoniques et de nombreuses filatures, les enquêteurs se rendent compte que le dealer se rend régulièrement dans le village du Comminges pour se réapprovisionner auprès de son fournisseur, qui lui-même se rend souvent de l’autre côté de la frontière espagnole. 

Ce mardi 9 juin 2020 au matin et après 10 mois d’enquête acharnée, la brigade de Toulouse-Mirail et de Muret ont mis la main sur cinq suspects, localisés dans plusieurs communes proches de Toulouse. La tête du réseau, sa soeur et sa mère, un homme âgé de 29 ans, le fournisseur ont enfin été arrêtés. Lors de ces perquisitions, les gendarmes ont retrouvé 37 grammes de cocaïne, 250 grammes de cannabis, six fusils de chasse et 5 000 euros en liasse. 

Une organisation rodée pendant le confinement

La suite après cette publicité

Pour cette organisation criminelle familiale, il était hors de question de perdre pied pendant le confinement. Le chef de la troupe avait donc installé un « drive » dans un véhicule garé proche de la maison de sa mère, à l’Union, sans que cette dame ne soit au courant. 

En effet, les clients venaient se réapprovisionner directement dans cette voiture. Pour rassurer les consommateurs, bravant les interdits pour venir chercher leur matos, le patron de ce trafic avait même pris des précautions pour permettre le respect des gestes barrières. Cette organisation en béton est désormais une histoire ancienne.

En à peine quelques mois, ce trafic aurait rapporté 250 000 euros à la famille. En effet, à chaque réapprovisionnement auprès de son fournisseur, le dealer empochait environ 12 000 euros ! Avec ses nombreux trajets et une demande excessive, il a vite gagné une somme mirobolante. 

La suite après cette publicité

Mais, avec cette arrestation éclair, il a vite déchanté ! En effet, cet homme ainsi que son fournisseur sont tous les deux en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses en attendant d’être jugés ! À côté, sa compagne, sa soeur et le bras droit du dealer ont été libérés mais sont toujours placés sous contrôle judiciaire. 

À lire aussi : Il meurt à bord d’un avion après avoir avalé 246 sacs de cocaïne