Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Humour

Cette avocate tombe sur un voleur récidiviste complètement fou (vidéo)

Publié par Felix Mouraille le 23 Juin 2022 à 21:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un voleur multirécidiviste et son avocate se rencontrent pour la première fois. Ils doivent préparer leur passage à la barre mais les deux personnes n’arrivent pas à se comprendre, c’est hilarant ! 

Dans la vidéo, cette avocate devait s’attendre à tout sauf à ça. Le dialogue entre les deux personnes est compliqué et ils perdent leurs nerfs très vite. Pour eux, l’après-midi a dû être longue mais au moins ils offrent un excellent dialogue de sourds. Dans l’émission de LCP, on surnomme le voleur multirécidiviste « Monsieur L » . Ce que l’on sait de lui c’est qu’il a 36 ans, il vient du Maroc et n’aime pas avouer ses torts.

Malgré les preuves, l’accusé préfère nier devant son avocate

« J’ai été lente parce que j’ai tout lu, il n’y a pas beaucoup d’écritures dessus, il y a des photos » , a déclaré l’avocate. Mais dès cette première phrase, l’accusé contredit ses propos et se considère comme non-coupable. « Regardez, dis moi mes photos. Où est moi ? » .

Avec ironie, l’avocate lui lance : « Donc vous n’avez rien fait ». Mais l’accusé tombe dans le panneau et répond : « Ce n’est pas moi nulle part ! Je n’étais pas là nulle part » . Il aura fallu peu de temps à la professionnelle du barreau pour perdre ses nerfs. « Vous continuerez à nier les faits ? » , lance-t-elle d’un ton agacé. Elle propose même de partir et de le laisser de défendre tout seul.

« Moi je le connais pas, ce n’est pas Sarkozy ! »

Dans un premier temps l’avocat lui demande de se taire, elle lui récite toutes les condamnations qu’il a eues mais le dialogue repart très vite sur la fiabilité de la photo. Ce qui a le don d’agacer la femme. À un moment elle abandonne et déclare : « on va demander les originales » en parlant des preuves en photos.

Ils passent à autre chose et après quelques conseils pour bien se tenir et bien parler, le dialogue de sourds repart de plus belle. Cette fois-ci, c’est au sujet du nom, de l’activité et des antécédents de son oncle. L’homme a du mal à comprendre la question ou ne veut pas répondre mais en tout cas l’avocate perd patience. « Moi je le connais pas, ce n’est pas Sarkozy ! » .

0