Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un avion prend feu lors du décollage, le pilote prend la fuite

Publié par Felix Mouraille le 25 Août 2022 à 6:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À l’aéroport de Barcelone, un avion de la compagnie aérienne Vueling a pris feu au moment du décollage. Dans la panique, le pilote décide de fuir de l’avion.

Les passagers d’un vol de Barcelone qui allait en direction de Birmingham ont eu une grosse frayeur après avoir entendu un « bang ». Malgré le son, ils n’ont eu aucune autre information du commandant puisque le pilote a déserté les lieux dès qu’il a vu l’appareil prendre feu.

« Le capitaine s’est enfui en courant »

Le Sun rapporte que la panique générale commence lorsqu’un « bang puissant » est entendu à l’arrière de l’appareil. Une odeur de brûlé envahi a petit à petit l’avion. Les passagers ne comprennent pas ce qui se passe et voit uniquement les hôtesses et stewards se précipiter dans l’allée.

Mais dans l’équipage prévu à bord il manque quelqu’un : le pilote. Les familles à bord ont déclaré que le commandant est sorti du cockpit dès que l’avion a été ouvert. Sans donner aucune aide aux passagers, il s’enfuit de l’appareil. Le média britannique rapporte les propos d’Andrew Benion qui a vu la scène. « C’était complètement choquant. Dès qu’une hôtesse de l’air a ouvert la porte d’entrée, le capitaine s’est enfui en courant. Il était juste parti. Il a été le premier à descendre de l’avion ».

Après le pilote, l’équipage s’est aussi extirpé de l’avion

Après cet acte de lâcheté, l’homme de 50 ans rapporte que presque tout l’équipage a fait la même chose. « Puis tout son équipage a couru après lui et nous a laissés. Il ne restait qu’une hôtesse dans l’avion et on pouvait lire la peur sur son visage« .

Malgré cet accident important, tous les passagers ont pu descendre de l’avion. Après un changement d’avion, un nouveau capitaine est venu s’excuser de la part de la compagnie. Mais pour Andrew Benion le confort n’était toujours pas au rendez-vous lors de ce voyage. « Nous avons fini par décoller, mais l’ambiance était terriblement mauvaise, pas de rafraîchissement ni de boissons, ni rien ».

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER