Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Ce petit garçon a frôlé la mort après avoir avalé un chewing-gum à la nicotine ! Sa maman effondrée met en garde sur ce danger !

Publié par Jade le 21 Nov 2019 à 13:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un enfant se retrouve aux urgences après avoir mangé un chewing-gum à la nicotine.

Le résumé des faits

Sophie Balint, 23 ans est originaire de Port Talbot au Pays de Galles. Elle raconte au magazine, Mirror, la peur de sa vie. Son enfant de 2 ans a été intoxiqué par un chewing-gum à la nicotine.

En effet, l’enfant de 2 ans, qui jouait dans la maison, a trouvé dans tiroir un drôle de bonbon. Un chewing-gum à la nicotine. Ces chewing-gums avaient été cachés par sa mère pour que ses enfants ne tombent pas dessus par mégarde… Et finalement, l’impensable s’est produit.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La mère déclare :  » Quand je l’ai vu le mastiquer, je lui ai dit de vite recracher, mais il a commencé à transpirer, vomir et avait l’air d’être sans vie. Tommy est maintenant en convalescence à l’hôpital : le médecin a dit qu’il n’avait jamais rien vu de tel. Il ignorait la toxicité de ce produit » .

>>> À lire aussi : Que veut dire l’expression « gow » ?

Le petit garçon de 2 ans est tombé malade en 5 minutes !

5 minutes après avoir recraché le chewing-gum à la nicotine, Tommy a commencé à être malade. Seulement 2 minutes après, il était dans un état végétatif. Sa mère l’a allongé sur le sol. Il ne pouvait plus bouger. Mais fort heureusement, le voisin de la famille était secouriste et a pu venir en aide au petit garçon. Tout le monde s’est affairé autour de lui pour le maintenir éveillé jusqu’à l’arrivée de l’ambulance.

Sophie Balint a voulu s’exprimer dans le magazine Mirror pour prévenir les parents de la dangerosité de ses chewing-gums pour les enfants.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Elle déclare : « Les médecins ont fait des tests pour vérifier les battements de son cœur mais heureusement, ils étaient revenus à la normale. Si la dose de nicotine dans les chewing-gums avait été plus forte, Tommy n’aurait certainement pas survécu. Chez vous, vous gardez les médicaments à hauteur pour que les enfants ne puissent pas y avoir accès mais vous ne pensez sûrement pas à cacher vos produits à base de nicotine, faites-le ! » .

Vous êtres maintenant au courant, si vous fumez et que vous voulez arrêter, cachez bien vos chewing-gum à la nicotine hors de la portée de vos enfants !

>>> À lire aussi : Elle voit un élastique sur sa porte d’entrée… Lorsque la police arrive, elle apprend ce que cela signifie et est sous le choc !