Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Un mariage entre deux pasteures lesbiennes, une première en France !

Publié par Gabrielle le 29 Juil 2021 à 18:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce samedi 24 juillet, Agnès et Emeline ont célébré leur union au Temple Maguelone, à Montpellier. C’est la première fois que l’Eglise protestante bénit le mariage de deux pasteures lesbiennes. Depuis 2015, l’Eglise protestante peut bénir les mariages civils des couples de même sexe.

mariage pasteures lesbiennes

>>> A lire aussi : Une adolescente de 17 ans subit un mariage forcé : l’âge de son mari va vous choquer

Le premier mariage entre deux pasteures

Emeline Daudé, 33 ans et Agnès Kauffmann, 31 ans,  sont les premières pasteures lesbiennes à avoir reçu la bénédiction de l’Eglise protestante. Elles sont les premières pasteures à s’être dit « oui » depuis que l’Eglise protestante unie de France autorise les pasteurs à bénir les mariages civils de couples homosexuels. Les protestants ne considèrent pas le mariage comme un sacrement.

« On y va petit à petit, il y a une dimension symbolique importante » , a expliqué à l’AFP le pasteur Jean-François Breyne, qui a présidé cette bénédiction. « Il y a une réalité (sur la question du mariage homosexuel dans l’Eglise protestante) qui avance, de fait, assez rapidement » , se réjouit-il.

« Nous sommes heureuses de pouvoir vivre notre foi, notre engagement au sein de notre Eglise et notre amour l’une pour l’autre, sans être assignées à la discrétion » , ont déclaré les mariées qui se sont rencontrées sur les bancs de la faculté de théologie.

Une cérémonie entre modernité et tradition

Les deux jeunes femmes espèrent que leur union pourra faire avancer les mentalités. La cérémonie de bénédiction s’est déroulée classiquement, elles ont été bénies par deux pasteurs proches du couple. Mais les mariées ont souhaité apporter quelques touches de modernité.

D’abord, les deux femmes pasteures ont adopté un costume bleu marine. Emeline a opté pour des boutons de manchette arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT+. Elles se sont également rendues seules jusqu’à l’autel, et non au bras de leur père.

« Nous savons que le combat a été rude pour d’autres avant nous. En faisant notre petit bout de chemin, c’est une manière de les honorer » , ont confié Emeline et Agnès au Monde. Les deux femmes sont actuellement pasteures protestantes en période probatoire, et seront ordonnées à la fin de cette période.

>>> A lire aussi : Un pasteur regrette d’avoir demandé aux filles de porter des maillots une pièce au lieu de demander aux hommes de mieux se comporter

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail