Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

La « Porte de l’Enfer » bientôt refermée !

Publié par Camille Lepeintre le 18 Jan 2022 à 10:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La métaphore est bien trouvée pour ce puits gazier, enflammé depuis cinq décennies. Le Président du pays, Gourbangouly Berdymoukhamedov, a déclaré, samedi 8 janvier, vouloir refermer la « Porte de l’Enfer », principal site touristique du Turkménistan.

>>> À lire aussi : Google Earth : 30 photos de lieux totalement insolites

La « Porte de l’Enfer », des origines encore bien obscures ?

Mais d’où viennent ces flammes qui jaillissent de ce trou béant depuis au moins 50 ans ? La « Porte de l’Enfer » porte bien son nom. Depuis 1971, du gaz s’échappe de ce cratère de 70 mètres de diamètre et de 30 mètres de profondeur. Situé au beau milieu du désert de Karakoum, à 260 km au nord de la capitale, les origines de sa création sont encore floues mais plusieurs théories ont été avancées.

L’origine serait liée à une erreur d’ingénieurs et de scientifiques soviétiques. En 1971, ils viennent sur les lieux effectuer un forage (techniques permettant de creuser un puits jusqu’à des profondeurs élevées), avec pour objectif d’estimer la réserve de gaz. Le sol va malheureusement s’effondrer et créer le cratère que l’on connaît aujourd’hui. Une grande quantité de méthane (gaz inflammable) va s’échapper du trou.

Le site alors inexploitable, devient un danger pour l’environnement et pour les habitants. Les Soviétiques vont faire l’erreur de mettre le feu au puits, estimant que cela devrait venir stopper l’émission de gaz. Un échec cuisant, vu que les flammes, 50 ans après, sont encore présentes.

La Porte de l'Enfer va se refermer

Les raisons du Président

Le Président, Gourbangouly Berdymoukhamedov, a déclaré vouloir éteindre les flammes de la « Porte de l’Enfer » , en ce début d’année 2022. Il considère que les brasiers du puits ont « un effet négatif sur l’environnement et la santé des populations voisines » . Et outre l’énorme quantité de Co2 qui se dégage du trou, selon Futura Planète, il y aurait également une très forte effusion de soufre, de gaz odorants et des aérosols, néfastes à l’environnement.

Une décision justifiée pour le chef du pays. « Nous gâchons des ressources naturelles de grande valeur pour lesquelles nous pourrions recevoir des gains qui seraient utilisés pour accroître le bien-être de notre peuple » , s’est-il exprimé.

L’objectif du président serait donc d’exploiter le puits à des fins plus propices. L’énergie produite par la « Porte de l’Enfer » serait utilisée pour produire de l’électricité. Une solution plus écologique pour eux, car moins néfastes à l’atmosphère.

>>> À lire aussi : Un camion bloqué au bord d’une falaise avec les roues dans le vide

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0