Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Cette jeune femme assume pleinement ses poils sur la poitrine et fait la Une d’un magazine !

Publié par Jessy le 19 Fév 2021 à 8:22

Dans le magazine britannique Glamour, les lecteurs ont pu découvrir la mannequin Esther Calixte-Béa, dans un numéro spécial pour célébrer la diversité corporelle. La jeune femme de 24 ans se dévoile avec un super décolleté, découvrant ainsi les poils sur sa poitrine, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

>> À lire aussi : Masturbation féminine : plus de tabous, faites vous plaisir !

Esther Calixte-Béa dévoile les poils sur sa poitrine en couverture d’un magazine

Qu’est-ce que la normalité ? Dans une société normée par des mœurs parfois arriéristes, la moindre différence fait jazzer. Et si la pilosité des femmes devenait finalement une nouvelle norme ? C’est en tout cas ce que souhaite la mannequin Esther Calixte-Béa. À 24 ans, la jeune femme a fait la une du magazine britannique Glamour en dévoilant la pilosité présente sur sa poitrine.

« Je n’avais jamais vu une femme en couverture d’un magazine avec des poils sur la poitrine. Et c’est moi ! Je n’aurais jamais pensé que moi, je pourrais faire la différence » explique la jeune femme aux médias. Une différence pour la société, mais une force pour Esther Calixte-Béa, qui a trop longtemps été complexée par ses poils.

>> À lire aussi : Male tears, manspreading ou manterrupting : que veulent dire ces termes féministes ?

La pilosité doit-elle être réservée aux hommes ?

Depuis quelques années, et grâce au mouvement féministe, les femmes prennent la parole et dévoilent leur propre définition de la féminité. Alors que la pilosité est régie comme une preuve de la virilité des hommes par le patriarcat, la tendance semble parfois s’inverser.

Bon nombre d’hommes s’épilent les poils du torse, des jambes et des dessous-de-bras, alors que certaines femmes souhaitent montrer que la pilosité ne les transforme pas en « garçon manqué » . Un hashtag #JeGardeMesPoils a même mis en avant ces femmes qui abandonnent l’épilation et assument leurs poils.

Sur ses réseaux sociaux, Esther Calixte-Béa donne du courage aux femmes complexées par leur pilosité, et s’affiche féminine avec des poils. « Je veux simplement montrer qu’on a le choix de se raser ou non » explique d’ailleurs la jeune mannequin de 24 ans.

>> À lire aussi : Pilosité : Entre stéréotypes de genre et liberté, va-t-on vers la fin du diktat de l’épilation féminine ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.