Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Elle faisait une taille 38 mais était malheureuse, elle accepte enfin son corps depuis qu’elle a repris ses formes

Publié par Nicolas F le 09 Juil 2021 à 15:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette blogueuse de Belfast mettait des vêtements de taille 38 quand elle était plus jeune. Mais elle souffrait de dysmorphie et a lutté toute sa jeunesse contre son poids.

Aujourd’hui, elle a arrêté de se soucier de son poids et est tellement plus heureuse avec ses kilos supplémentaires.

Elle a arrêté de se priver

Après une rupture douloureuse, Danica Marjanovic s’est laissée aller et a fini de se battre contre son poids. Tout sa vie, elle faisait attention à ce qu’elle mangeait et se privait, afin de rentrer dans une taille 38. D’ailleurs, son régime lui avait valu à l’époque, une certaine attention médiatique.

Elle a mis fin à son problème de dysmorphie

Après sa rupture, elle a appris à aimer son corps. Aujourd’hui âgée de 24 ans, elle s’est lancée dans le mannequinat grandes tailles. Elle porte du 44 et plus, et se sent très bien comme ça. « J’ai toujours eu des formes et c’est ça qui a joué dans mon problème de dysmorphie. Même quand j’étais mince, ce n’était pas encore assez pour moi. » Il y a un an, elle a décidé de s’accepter telle quelle et de profiter de la vie pour se sentir mieux dans son corps. « Quand je regarde les anciennes photos, je me rappelle clairement que j’étais malheureuse ».

>>> À lire aussi : Brigitte Macron jeune : les photos dévoilées

Son blog l’a aidée

Lors de sa rupture, elle est retournée vivre chez sa mère et a commencé à tenir un blog, qui l’a beaucoup aidé à s’accepter. Les gens se sont intéressés à sa démarche et ont apprécié voir les formes naturelles qu’elle reprenait. « Mon blog m’a aidée et a joué sur ma santé mentale. Le fait d’avoir affiché mon corps m’a aidé à gagner en confiance et cela a eu un impact important sur ma dépression ».

« Vous êtes belles si vous avez des vergetures »

« Il y a deux ans, je ne pouvais pas marcher dans la rue sans faire une crise de panique ». Aujourd’hui, elle s’est inscrite dans un programme de mannequin grandes tailles. Elle n’a aucune expérience en la matière, mais elle est très excitée à l’idée de devenir un mannequin. Elle a déjà fait plusieurs shootings qui l’ont aidée à apprécier son corps. « Vous êtes belles si vous avez des vergetures, vous êtes belles si vous avez des bourrelets, vous êtes belles si vous avez de la cellulite. »

>>> A lire aussi: Si vous faites caca vert, voilà ce que cela signifie !

Images vidéo : Barcroft Media