Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Lifestyle

Pourquoi retourner au travail en présentiel est-il si difficile ?

Publié par Sabine le 24 Oct 2021 à 8:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La crise de la Covid-19 émaillée par ses confinements successifs a conduit de nombreux salariés à exercer leur activité depuis leur domicile. Certains d’entre eux avaient déjà pu expérimenter le télétravail, qui prend de plus en plus de place au sein des entreprises avec des journées dédiées.

Vous avez pu développer de nouvelles méthodes et apprécier la flexibilité que propose le travail à distance. Pourquoi, alors que la crise reflue, est-il si difficile pour certains de retourner travailler dans son entreprise ? Découvrons les différents aspects d’une tendance qui pourrait se confirmer.

travail présentiel

Une inquiétude partagée !

C’est évidemment une réponse simpliste, mais elle peut avoir une résonance chez certains d’entre nous. Alors que la crise et ses conséquences sanitaires pour de nombreuses personnes ont été dramatiques, nous avons été obligés d’adopter des comportements dits « de mesures barrières ».

Rien que le terme a de quoi effrayer. Bon nombre d’entre nous ont commencé à considérer les autres comme des vecteurs potentiels de la maladie. Certaines personnes développent une tendance à la paranoïa et le fait que d’autres puissent être des dangers potentiels a pour effet de la renforcer. C’est ainsi que même avec les gestes de protection, les masques, les gels et autres accessoires, des salariés éprouvent tout simplement de l’appréhension, la crainte d’être contaminés. C’est parfois une peur viscérale qui ne peut être contrôlée et les salariées ont donc la « boule au ventre » lorsqu’il s’agit de retourner en présentiel.

On sait que le manque de psychologues a empêché des prises en charge pour éviter que de tels traumatismes soient trop invalidants. En conclusion, certains salariés ne sont plus en capacité de se mêler aux autres.

Une plus grande liberté

Même si les périodes de confinement ont été à plus d’un titre particulièrement contraignantes, les salariés en télétravail ont pu apprécier d’autres aspects de leur travail. Pour bon nombre d’entre eux, ils ont pu profiter de temps de déplacement en moins. On voit actuellement que la reprise de l’activité au niveau national est également synonyme d’embouteillages. La possibilité de rester un peu plus longtemps au lit, de ne pas avoir à revêtir une tenue de travail plus stricte, de ne pas utiliser son véhicule ou les transports en commun est souvent vécue comme un soulagement.

Également, pouvoir travailler à son rythme, selon une planification à sa mesure, est un avantage que de nombreux salariés ont pu expérimenter avec profit. Beaucoup se rendent compte qu’une fois le cadre de travail défini, il est agréable de gérer son temps, d’organiser ses rendez-vous et au final d’être tout à fait performant. Retourner en présentiel, avec des réunions qui accaparent beaucoup de temps, la pression de la hiérarchie parfois, apparaît alors comme un repoussoir pour certains.

Accorder plus de temps à ses proches

C’est un aspect qui a été également largement commenté. Même si certains salariés éprouvaient des difficultés à jongler avec leur travail et les enfants, beaucoup ont souligné à quel point il était agréable finalement de créer une cohésion avec les siens. Des parents ont pu découvrir des personnalités dont ils n’avaient pas encore conscience. Les enfants ont découvert des parents plus fantasques parfois et plus proches d’eux.

Ce tableau n’est évidemment pas valable pour tous les foyers, car certains parents ont aussi exprimé un profond ras-le-bol face aux tâches à assumer. Entre travail, devoirs des enfants, plusieurs ont pu se plaindre d’une surcharge, mais encore une fois, avec un peu d’organisation, beaucoup ont pu retrouver le sens de la vie de famille. Cela vaut évidemment pour ceux qui en ont une, car pour ce qui est des célibataires, les périodes de télétravail ont été particulièrement stériles au niveau rencontres et partages.

Retrouver des sources d’inspiration

Ces périodes de mise en retrait de la société ont été pour d’autres incroyablement fécondes. En dehors des heures de travail, beaucoup ont pu retrouver des activités qu’ils ne pratiquaient plus par manque de temps. Entre compositions musicales, peinture, sculpture, écriture, de véritables moments pour soi ont pu être ménagés. Ils sont propices à la création et ont permis à des artistes de créer des œuvres plus inspirées peut-être et aussi plus intérieures. Pour d’autres, retrouver le goût de la lecture, de certains jeux de société, a été également salvateur.

Enfin, beaucoup d’entre nous ont apprécié un temps plus lent, qui permet de savourer vraiment un lever de soleil, des gouttelettes de pluie à la vitre et les dessins qu’elles composent. Toute chose que le travail et le rythme qu’il impose tendent à occulter. En étant plus attentif aux petits événements du quotidien, c’est aussi une part de soi-même qui est révélée. Retourner travailler en présentiel et se fondre dans la masse fait perdre ce sentiment d’être en harmonie avec le monde.

Voilà pourquoi nous manifestons quelques réticences à retourner travailler en présentiel. Même si nous sommes des animaux sociaux, vivre en retrait peut aussi apporter beaucoup.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0