Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Brigitte et Emmanuel Macron : le prix de la nouvelle moquette de l’Élysée va rendre furieux les Français !

Publié par Claire JONNIER le 02 Déc 2018 à 10:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que les Gilets Jaunes manifestent pour défendre un minimum de pouvoir d’achat, l’Élysée se refait une beauté. Et on apprend que Brigitte et Emmanuel Macron viennent de dépenser 300 000 € pour une nouvelle moquette.

 

 

Brigitte Macron refait la déco de l’Élysée

Ce samedi 1 décembre a marqué une nouvelle journée d’affrontements pour les Gilets Jaunes. Car depuis la hausse des prix du carburant, la France ne décolère pas. Cocktail molotov, pavés lancés, vitrines explosées …Les Champs-Elysées se sont transformés en zone de guerre.

 

 

Mais pendant ce temps-là, à l’Élysée, Brigitte Macron refait la déco. Bon, c’est vrai que ces dernières années, le palais présidentiel avait un petit peu l’air défraîchi. « On avait l’impression que l’Élysée était devenu une forteresse qui se protégeait de l’extérieur. On va alléger, épurer. Il faut que la lumière entre, » explique la première Dame. Et c’est ainsi que le 15 janvier 2019, ce seront 1000 mètres carrés qui seront rénovés pour la modique somme de 600 000 €, dont 300 000 € de moquette.

 

 

brigitte-emmanuel-marcron-élysée-moquette

 

 

 

Brigitte et Emmanuel Macron dépensent 300 000 euros pour refaire la moquette

Des prix qui passent difficilement aux yeux des internautes scandalisés. Mais Brigitte Macron explique vouloir donner une touche de modernité et d’élégance à l’Élysée. De la salle des fêtes au jardin d’hiver : revêtement de sol, rideaux, tentures et assise des sièges, tout y passe. La nouvelle moquette sera un dégradé de gris et beige, conçue par les ateliers nationaux et tissée dans une entreprise du Nord de la France. « Ce projet va donner une vision contemporaine de l’Élysée, et mettra à l’honneur un savoir-faire français unique » déclare Hervé Lemoine, directeur du Mobilier national au journal Le Figaro.

 

 

Un projet pharaonique qui laisse un goût amer dans la bouche de ceux qui hurlent depuis des semaines, non loin de l’Élysée. Heureusement, le Figaro assure qu’une partie des dépenses seront prises en charge par la vente des produits dérivés. Nous voilà rassurés…

 

Sources : Le MondeGala – Le Figaro

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail