Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Qui est Carole Ghosn, l’épouse de l’ancien patron de Renault Carlos Ghosn ?

Publié par Manon CAPELLE le 26 Jan 2020 à 13:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La justice japonaise a émis un mandat d’arrêt contre Carole Ghosn, le 7 janvier 2020. Son mari Carlos Ghosn a donné une conférence de presse à Beyrouth, durant laquelle ses premiers mots se sont adressés à celle qui partage sa vie. Qui est Carole Ghosn, l’épouse de l’ancien patron de Renault-Nissan ?

Carole Ghosn

>>> À lire aussi : Nagui : Qui est sa femme, Mélanie Page ?

L’histoire de Carlos Ghosn est digne des plus grands films hollywoodiens. L’ancien patron de l’alliance Renault-Nissan était assigné à résidence depuis le 25 avril 2019. Il a fui le Japon pour se réfugier au Liban.

L’homme d’affaires est sous le coup de quatre inculpations pour malversations financières. Il affirme s’être « libéré de l’injustice et de la persécution politique » , dans un communiqué publié le 31 décembre 2019.

Et, un soutien sans faille s’est montré présent après chaque rebondissement de cette affaire. Il s’agit de sa femme, Carole. Mais qui est la mystérieuse Carole Nahas Ghosn ?

Un mandat d’arrêt à l’encontre de Carole Ghosn

Le 7 janvier, les autorités nippones émettaient un mandat d’arrêt contre Carole Ghosn. Ils lui reprochent d’avoir fourni de faux témoignages.

Devant la justice, en avril 2019, elle aurait été interrogée sur ses éventuelles rencontres avec une personne, dont le nom n’est pas cité.

Carole était aux côtés de son époux lors de sa conférence de presse, le 8 janvier. Elle a su montrer, une nouvelle fois, son soutien sans faille à Carlos. Les premiers mots de ce dernier se sont directement adressés à elle : « J’aimerais d’abord exprimer ma profonde gratitude à ma femme, Carole. »

« On soupçonne qu’elle n’ait pas dit dans sa déclaration qu’elle connaissait quelqu’un qu’elle n’avait pas rencontré et on lance un mandat d’arrêt international pour ça ! » réagissait-il.

Carole a dénoncé cette accusation et l’a qualifié de « vengeance des procureurs japonais » en « espérant mettre la pression sur mon mari et me punir une fois de plus. »

L’entourage du couple Ghosn juge cette annonce « pathétique. » « La dernière fois que Carlos Ghosn s’apprêtait à parler, ils l’ont arrêté. Cette fois, à la veille de sa conférence de presse, ils émettent un mandat d’arrêt contre son épouse alors même qu’il y a neuf mois, elle était revenue au Japon de son plein gré et avait été entendue quatre heures sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle. »

Des retrouvailles intenses entre Carole et Carlos

Carole assure ne pas être impliquée dans ce projet d’évasion. Carlos Ghosn assurait qu’il avait organisé seul son exfiltration. Sa femme assurait au Parisien : « Je n’étais au courant de rien. […] J’étais à Beyrouth avec mes enfants pour fêter Noël, quelqu’un m’a appelée pour me dire : j’ai une surprise pour toi. C’était la plus belle de toute ma vie. »

Les premiers mots que Carlos lui a prononcés ont été : « Tu es ma lionne. » Ce surnom ne lui a pas été donné au hasard, l’ancien patron de Renault explique quelques semaines plus tard ses paroles : « C’est ma lionne. Elle s’est défendue courageusement. Elle a remué ciel et terre, elle n’a pas hésité à appeler tout le monde, à passer à la télévision alors que ce n’est pas son style, elle est très réservée. J’ai vu quelqu’un sortir de l’ancienne carapace. »

La fuite de Carlos Ghosn

Carlos Ghosn, après son entretien avec les procureurs japonais, décide de fuir. Quitter ce pays qui ne lui laisse aucune chance.

Il fuit le Japon pour rejoindre le Liban, dont il a la nationalité. Dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 décembre 2019, il s’échappe à bord d’un jet privé.

Même si l’on ignore exactement comment il s’est dérobé de la justice japonaise, son épouse, Carole, était déjà à ses côtés quelques heures après son arrivée à Beyrouth. Ils vivent désormais « dans une maison avec des gardes à l’extérieur. »

Par la suite, Carlos et son épouse donneront une interview à Anne-Elisabeth Lemoine. Il déclarera : « Je n’ai pas fui la justice. Je me suis libéré de l’injustice et de la persécution politique. »

>>> À lire aussi : Qui est Nathalie, la femme de Michel Cymes ?

« Elle est d’une bonne foi totale »

Jeudi 11 avril 2019, Carole Ghosn retournait au Japon pour répondre aux interrogations de la justice. « Elle est retournée au Japon : ce qui est la preuve qu’elle n’a jamais entendu fuir qui ce que soit. Elle est très à l’aise pour dire la vérité, car elle est d’une bonne foi totale » , déclarait son avocat François Zimeray.

L’épouse de Carlos Ghosn était soupçonnée d’avoir fait transiter l’argent détourné par son mari au travers d’une structure dont elle est dirigeante.

Le caractère de battante de Carole Ghosn se dessine peu à peu

Carole Ghosn a été silencieuse les premières semaines de l’incarcération de son époux. Le 28 décembre 2018, elle écrit une lettre de neuf pages pour dénoncer la situation de Carlos à l’ONG Human Rights Watch.

Elle dénonce les conditions de son mari qui est « cruellement et inutilement détenu par les autorités japonaises depuis le 19 novembre 2018. » Encore une fois, elle va prendre la défense de Carlos : « Mon époux est largement crédité pour avoir sauvé Nissan des risques de faillite en 1999 et rétablit la profitabilité de l’entreprise. »

Quelques semaines plus tard, c’est à Paris Match qu’elle va se confier. Carole s’inquiète de la santé de son époux : « C’est un véritable cauchemar, et ma seule raison de vivre, actuellement, est de me battre pour lui. Cette injustice m’en donne la force, alors que je devrais m’effondrer. Je tiendrai pour lui, pour être à ses côtés quand il sortira. »

Aussi, elle va écrire au Président de la République, Emmanuel Macron, pour qu’il défende le citoyen français qu’est Carlos.

La justice japonaise la prive de son passeport libanais mais elle se sert de l’américain pour voyager. Elle enchaîne les interviews et les prises de parole pour défendre l’homme de sa vie : « Dans les médias, Carlos est déjà coupable. On oublie ce qu’il a fait pour Renault et Nissan. Il a redressé ces entreprises, sauvé des emplois, contribué à la grandeur de la France. Tout ça, on l’oublie » , confiait-elle au JDD.

Au micro de RTL, elle disait rester en France pour appuyer le dossier de son mari et avait toujours une pensée personnelle pour Carlos : « L’idée de le savoir tout seul est vraiment très dure à accepter. »

L’arrestation de Carlos Ghosn

Le 19 novembre 2018, Carlos Ghosn est arrêté par la justice japonaise et inculpé pour abus de biens sociaux et dissimulation de revenus. Les enquêteurs japonais suspectent que le montant total non déclaré ait pu atteindre 8 milliards de yens, soit 65 millions d’euros, sur une période de 8 ans.

Après plusieurs mois d’emprisonnement, les avocats de Carlos Ghosn versent une caution de 1,5 milliard de yens, soit près de 14,8 millions d’euros pour que l’ancien PDG sorte de prison. Ensuite, Carlos est assigné à résidence en avril 2019.

Le rendez-vous pour une énième audience se déroulait le 25 décembre 2019. Carlos Ghosn avait quelques demandes et espérait un peu de clémence de la part des juges nippons. Il demandait un interprète digne de ce nom pour pouvoir réagir en direct aux accusations, ce que les juges lui refusent.

Aussi, ils ne l’autorisaient pas à voir, même quelques heures, son épouse Carole. Les juges parlaient même de repousser le procès à septembre 2021.

Un de ses proches a déclaré : « Je crois qu’en sortant de là, il a compris qu’il était mort et a décidé d’appuyer sur le bouton. » L’opération avait été préparée en amont et n’attendait qu’un signal de Carlos pour se déclencher.

>>> À lire aussi : Qui sont les conjoints des chroniqueurs de TPMP ?

Un mariage en grande pompe à Versailles

Le couple se marie en mai 2016, à la mairie du XVIème arrondissement de Paris. Quelques semaines plus tard, ils célèbrent leur mariage au Grand Trianon de Versailles. Cette soirée est l’occasion pour Carole de fêter ses 50 ans, dans une robe signée Rabih Kayrouz.

Leur réception s’apparente à un dîner du 18ème siècle. Les serveurs sont en tenue d’époque. Le programme de la soirée se veut chic : du clavecin en fond sonore, du champagne servi dans des verres en cristal Saint-Louis et une pièce montée de 1 mètre 50.

Carlos Ghosn avait déclaré : « Quand vous invitez des gens chez vous, ils répondent peut-être. Quand vous les invitez à Versailles, ils accourent. » La soirée aurait coûté près de 50 000 euros.

Une relation extra-conjugale

Carlos Ghosn était marié à Rita Khordahi. Il l’a rencontré en 1984 et l’a épousé en 1985. Cette dernière découvre que son mari entretient une relation extra-conjugale en 2013, avec une certaine Carole.

À ce moment, Rita et Carlos sont mariés depuis 28 ans et sont parents de quatre enfants : Caroline, Anthony, Maya et Nadine. Le divorce sera demandé par Rita.

Une fois le divorce prononcé, Carlos ne mettra que peu de temps avant de s’afficher au bras de sa nouvelle compagne. Ils divaguent entre leur pied-à-terre parisien de 500m2 dans le 16ème arrondissement, leur penthouse de Rio et leur luxueuse villa de Beyrouth.

Ils monteront les marches du Festival de Cannes, Renault étant le partenaire officiel, chaque année entre 2015 et 2018.

Un passé avant Carlos

Carole Nahas est née en 1966 à Beyrouth. Elle partage avec Carlos Ghosn la nationalité libanaise, même s’il est aussi français et brésilien. Elle a passé une grande partie de sa vie à New-York. C’est d’ailleurs dans la grosse pomme que Carole crée une marque de caftans de luxe, en 2009, prénommée Calm, en collaboration avec la designer Alison Levasseur.

Peu de choses sont connues de son précédent mariage, hormis le nom de son époux, Marwan Marshi, un banquier libanais. Carole a trois enfants, tous sortis de l’élitiste lycée français de New-York. Ses fils Anthony et Daniel sont deux loups de la finance. Anthony est associé au bureau new-yorkais du cabinet de conseil BCG. Daniel travaille chez Morgan Stanley. Quant à sa fille Tara, elle est étudiante à la prestigieuse université de Brown.

>>> À lire aussi : Jean-Luc Reichmann pose aux côtés de sa femme pour le nouvel an (Vidéo)

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail