Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Cette joueuse de football attaque son ancien club… Il aurait baissé son salaire pendant sa grossesse

Publié par Lucas Obin le 18 Jan 2023 à 18:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Comme quoi, on peut être le plus grand club de football féminin en France et avoir… des casseroles. Sara Björk Gunnarsdottir est une ancienne joueuse de l’Olympique Lyonnais. Connu pour avoir les meilleurs résultats en Europe depuis de longues années, le club rhodanien doit pourtant faire face à de lourdes accusations de l’Islandaise. Et pour cause : selon elle, son salaire aurait été baissé… pendant la période de sa grossesse !

>>> À lire aussi : « Je ne suis pas malade, je suis enceinte » : à cinq mois de grossesse, une athlète termine une course de 5km ! La Toile est partagée

Cette joueuse ne mâche pas ses mots

Sara Björk Gunnarsdottir ne joue plus au sein du club de l’Olympique Lyonnais depuis 2022. Si son départ n’a rien à avoir avec l’incident qu’elle a vécu sous les couleurs lyonnais, il y a sans doute participé un minimum. En effet, cette joueuse de football islandaise est tombée enceinte entre le mois d’avril et celui de novembre de l’année 2021. Et pour elle, le constat sur son compte bancaire a été catégorique : son salaire a baissé sur cette période.

Au total, le manque à gagner, pour cette joueuse de football, s’élevait à 82.000 euros. Une somme que le club de l’Olympique Lyonnais a été contraint de lui verser par décision… de justice. « C’est une garantie de sécurité financière pour toutes les joueuses qui veulent avoir un enfant durant leur carrière », a ainsi expliqué celle qui, aujourd’hui, se serait bien passé d’une telle affaire.

>>> À lire aussi : Pour célébrer son but, cette joueuse se lance dans un twerk endiablé ! (vidéo)

olympique lyonnais joueuse football enceinte

Sara Björk Gunnarsdottir avec son bébé et son mari.

Le club de l’Olympique Lyonnais se défend

Du côté du club de l’Olympique Lyonnais, l’heure était à la défense, avec la publication d’un communiqué relatant sa version des faits. « On nous reproche de ne pas voir proposé un autre travail à Sara Björk Gunnarsdottir durant son arrêt maladie […] alors qu’en parallèle, la loi nous l’interdit en France », confessait ainsi le club français. Autrement dit, si une joueuse de football tombe enceinte, libre à elle de se voir proposer un autre emploi pendant la durée de sa grossesse. Problème : la France l’interdit… Encore une affaire rocambolesque !

>>> À lire aussi : Jul signe un contrat avec un célèbre club de foot français

Source : France Info
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0