Laeticia Hallyday : ces deux villas dont personne n’était au courant !

Publié par Leslie le 28 Nov 2018

Le 27 novembre, se déroulait le procès concernant l’héritage de Johnny Hallyday, opposant Laeticia Hallyday à Laura  Smet et David Hallyday. Et certaines révélations ont eu de quoi susciter la surprise…

 

 

Un procès entre Laeticia Hallyday et Laura Smet et David Hallyday bien engagé

Depuis hier a commencé le procès au tribunal de Grande Instance de Paris opposant Laeticia Hallyday à Laura Smet et David Hallyday. En cause ? L’héritage du célèbre rockeur décédé le 5 décembre 2017 à l’âge de 74 ans. David et Laura ont assigné les trois maisons de disques de Johnny Hallyday (Sony, Warner et Universal) afin d’obtenir le gel de 75% des revenus liés aux ventes de disques du chanteur. Un procès qui semble bien engagé puisque les deux parties ont bien préparé leur défense afin d’obtenir gain de cause. Et autant dire qu’il est rempli de surprise car, Lena Lutaud, qui a mené une enquête très minutieuse, a fait des révélations chocs à l’Illustré. Des révélations sur Laeticia Hallyday qui ne vont sûrement pas jouer en sa faveur…

Laeticia Hallyday propriétaire de deux maisons à Saint Barth

Laeticia Hallyday : Révélations chocs durant le procès

Laeticia Hallyday serait propriétaire de deux villas à Saint Barth totalement inconnues de tous

Lena Lutaud se serait en effet servie d’Instagram afin d’y mener son enquête sur Laeticia Hallyday. Grâce à son investigation, elle a ainsi appris l’existence de deux villas à St Barth que personne ne connaissait jusque là : La villa Joy (estimée à 16 millions d’euros) et la villa Sylvestre (estimée à 5 millions d’euros) : “Deux internautes très futées avaient publié des informations sur TeamLorada, le compte qui réunit les passionnés de cette affaire. A partir de leurs infos, je suis allée sur place et j’ai compris la raison pour laquelle les avocats n’avaient pas connaissance de ces biens. Les numéros de lots du cadastre ne correspondaient pas au numéro dans les actes notariés. Était-ce une erreur involontaire ou intentionnelle, la question est posée. La Cour des comptes a en tout cas épinglé violemment, cet été, la gestion de Saint-Barth” a déclaré l’intéressée.

0