Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Maeva Ghennam hospitalisée d’urgence : « On a cru à un AVC »

Publié par Justine le 29 Juil 2020 à 13:51
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La star des Marseillais, Maeva Ghennam a choisi de révéler la cause du grave accident dont elle a été victime. L’objectif est de sensibiliser sa communauté sur l’utilisation du gaz hilarant.

La suite après cette publicité
Maeva Ghennam hospitalisée

@maevaa.ghennam

>>> À lire aussi : Camille Combal blessé, il raconte les détails de son accident !

Maeva Ghennam contre le gaz hilarant

La suite aprés cette video

Actuellement en vacances avec Carla Moreau, Kevin Guedj et Magali Berdah, Maeva Ghennam a choisi de faire une révélation sur son compte Snapchat. Ce lundi 27 juillet, la star des Marseillais a choisi de sensibiliser sa communauté sur les conséquences du gaz hilarant. Ces bonbonnes sont vendues en libre-service puisqu’elles s’ajoutent aux bonbonnes de crème chantilly ou d’air sec.

La suite après cette publicité

Fléau qui touche de plus en plus d’adolescents et de jeunes adultes, le gaz hilarant est une tendance très dangereuse dont les conséquences ne sont pas à prendre à la légère. En effet, les personnes qui touchent à ce gaz aspirent en réalité du protoxyde d’azote qui donne une sensation d’euphorie et de rires incontrôlables. La star de télé-réalité raconte sa mésaventure après son hospitalisation à cause de cette nouvelle « drogue ».

>>> À lire aussi : La drogue du fou rire : ce nouveau fléau qui a déjà fait deux morts !

La frayeur de Maeva Ghennam

La suite après cette publicité

Maeva Ghennam dévoile son accident : « J’ai déjà fait du ballon hilarant, car ce n’est pas de la drogue, c’est légal. J’en ai fait, mais je n’en fais plus, car un jour, j’ai eu tout un côté du visage paralysé. C’est hyper dangereux et toxique. Il a fallu que je fasse un malaise pour que je le comprenne ». Victime de troubles neurologiques, elle a retenu la leçon et prévient ces jeunes abonnés : « N’attendez pas de faire un malaise pour arrêter, je vous déconseille de faire des ballons ».

Magali Berdah était à ses côtés ce jour-là : « Je me suis retrouvée à l’hôpital, je l’accompagnais et elle était dans un état… J’ai eu la peur de ma vie. Elle était toute bloquée du visage. On a pensé qu’elle était paralysée et qu’elle avait fait un AVC. On a eu la peur de notre vie. J’ai dû appeler sa maman pour qu’elle vienne… ».

>>> À lire aussi : Cristina Cordula pose sans maquillage, les internautes hallucinent

La suite après cette publicité

Source : Pure People

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.