Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Un bout de viande dont on se sert » : Patrick Poivre d’Arvor visé par trois nouvelles plaintes

Publié par FJ le 20 Sep 2022 à 14:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce lundi 19 septembre 2022, le journal Libération a dévoilé un nouvel article dans lequel trois nouvelles femmes témoignaient contre Patrick Poivre d’Arvor. Elles ont porté plainte contre l’ancien présentateur du JT de TF1 et ont dévoilé des détails glaçants.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « On ne met rien dans la bouche d’une anorexique, surtout pas un pénis d’homme » : les propos glaçants de Stéphanie Khayat, journaliste qui a travaillé avec PPDA pendant plusieurs années

patrick poivre d'arvor de nouvelles accusations bout de viande

© Capture d’écran Quotidien – TF1

Patrick Poivre d’Arvor dans la tourmente

La suite aprés cette video

C’est en février 2021 que l’affaire a fait parler d’elle pour la première fois. Florence Porcel prend la parole afin de dénoncer les agissements de Patrick Poivre d’Arvor, l’ancien présentateur star du JT de TF1.

La suite après cette publicité

Elle expliquait dans son témoignage que le journaliste avait abusé d’elle à deux reprises. Suite à cela, plusieurs femmes ont accepté de sortir du silence. Le 10 mai dernier, Mediapart frappait fort avec le témoignage de plus de 20 femmes qui accusaient toutes Patrick Poivre d’Arvor d’agressions sexuelles ou de viol. Mais depuis, le journaliste reste libre au grand dam de ses victimes. Un  prétendu caractère de prédateur une nouvelle fois mis en lumière ce lundi 19 septembre 2022.

A lire aussi : Patrick Poivre d’Arvor : accusé d’agressions sexuelles, il se fait évincer d’une célèbre émission

« Un bout de viande »

La suite après cette publicité

Le journal Libération a dévoilé le témoignage de trois nouvelles femmes qui ont déposé plainte contre Patrick Poivre d’Arvor. Parmi les victimes, Juliette, dont le prénom a été modifié, journaliste et écrivaine, elle aurait été violée dans le bureau de PPDA en 2000 après l’enregistrement de son émission Vol de nuit. 

Bénédicte Martin aurait également été agressée par le journaliste en novembre 2003 dans son bureau alors qu’elle n’était âgée que de 20 ans mais aussi Anne-Cauquil-Gleizes, qui aurait été violée par Patrick Poivre d’Arvor dans sa chambre d’hôtel à Sète en 1984, à l’âge de 16 ans.

Juliette raconte quelques détails glaçants de son agression. Elle explique qu’elle aurait été pénétrée par le journaliste sans aucune séduction « le simple assouvissement d’un besoin » . Suite à cela, il se serait essuyé avec une lingette et lui aurait ensuite tendu pour qu’elle s’essuie à son tour. Elle dit alors se serait sentie comme « un bout de viande dont on se sert » , une manière pour le journaliste de « marquer son territoire » , selon elle.

La suite après cette publicité
Source : Libération

A lire aussi : « Il a été charmant, charmeur » : Valérie Bénaïm revient sur sa relation passée avec Patrick Poivre d’Arvor (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.