Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Rihanna au plus mal : son nom cité dans une affaire d’escroquerie

Publié par Claire JONNIER le 17 Fév 2020 à 16:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tollé général du côté des fans de Rihanna ! En effet, certaines clientes de sa marque de lingerie Savage X Fenty se sont rendu compte de pratiques commerciales douteuses de la part de l’artiste. Une sombre histoire qui met la bombe dans l’embarras.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Scandale Benjamin Griveaux : les plus célèbres affaires de sexe en politique

Rihanna : accusée d’arnaque

La suite après cette vidéo

L’année 2020 ne commence pas franchement bien pour Rihanna ! Déjà, elle ne sortira pas d’album comme prévu ce qui a le don d’énerver ses fans. Mais surtout, il semblerait que l’artiste et créatrice de la marque de lingerie Savage X Fenty soit une arnaqueuse ! En tous les cas, c’est ce dont l’accusent ses clientes par l’entremise de l’association Truth In Advertising (TINA).

La suite après cette publicité

Visiblement, il serait question d’un abonnement mensuel de 49,95 dollars mais dont le prix n’est pas franchement affiché. Du coup, les clientes ont tendance à cliquer sans s’en apercevoir et donc, à souscrire à l’abonnement tout en se faisant alléger d’une cinquantaine de dollars par mois !

>> À lire aussi : « Appeler son enfant Mohammed (…) c’est refuser la France » : les propos chocs d’Éric Zemmour (Vidéo)

Du vol en gant de velours

La suite après cette publicité

Alors que vous pensez vous offrir l’ensemble soutien-gorge et string conçu par Rihanna, vous ajoutez un abonnement mensuel de 50 $ sans vous en apercevoir ! En tous les cas, c’est ce dont se plaignent un certain nombre de clientes qui ont décidé de faire porter leurs voix par une association. « La publicité elle-même ne précise pas ce que vous achetez. Il y a également un petit extra dans votre panier qui dit ‘Adhérent’ mais sans prix à côté, juste la lettre X. Tout le monde ne vérifie pas son compte en banque tous les mois et certaines femmes ont réalisé trois mois plus tard avoir été débités de 150 dollars. »

Évidemment, la polémique enfle jusqu’au point où Emma Tully, la représentante de la marque de lingerie fait une annonce officielle. « Ces accusations sont fausses et fondées sur des idées reçues sur notre entreprise (…) Nous croyons fermement à la transparence, nous fournissons de multiples informations sur les conditions d’adhésion tout au long du processus d’achat, au sein des publicité et via notre politique d’engagement. » Balle au centre ! Nous devrions en savoir plus dans les mois qui arrivent.

 

La suite après cette publicité
rihanna séparée retrouve ex

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.