Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : ses révélations surprises sur sa candidature en 2022

Publié par Maxime le 26 Avr 2019 à 19:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En proie aux difficultés depuis le début de la crise des Gilets jaunes en novembre dernier, Emmanuel Macron pourrait-il briguer un second mandat en 2022 ?

Publicité

 

Publicité

Les temps sont durs pour le président de la République. Mis sous pression depuis plusieurs mois par les Gilets jaunes, Emmanuel Macron devait s’adresser à la nation le 15 avril dernier. Le chef d’Etat avait finalement dû repousser son allocution en raison de l’incendie qui s’était déclaré le soir même à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les réponses tant attendues du président face à la grogne sociale qui dure depuis cinq mois, sont arrivées jeudi soir, dans la salle des fêtes de l’Elysée. Emmanuel Macron a répondu pendant plus de deux heures aux questions des journalistes lors d’une conférence de presse diffusée en direct à la télévision.

>>>À lire aussi : Emmanuel Macron au plus mal, ses proches tirent la sonnette d’alarme

Emmanuel Macron reste évasif sur une éventuelle candidature en 2022

Publicité

Contrairement à ses prédécesseurs François Hollande ou Nicolas Sarkozy qui se tenaient debout derrière un pupitre, Emmanuel Macron s’est prêté à l’exercice de la conférence de presse, assis derrière un bureau. Les journalistes faisaient donc face au président dans une ambiance feutrée et intimiste. Au milieu de ses différentes annonces sur l’éducation, l’écologie, la fiscalité ou les retraites, le chef d’Etat s’est confié quant à son éventuelle candidature en 2022. Il reste évasif sur la possibilité de briguer un second mandat.

>>>À lire aussi : Le président piégé par deux humoristes russes, le canular qui affole l’Elysée

Emmanuel Macron : « Je me fiche de la prochaine élection »

Publicité

Interrogé à ce sujet par Laurence Ferrari, Emmanuel Macron a préféré botter en touche. « Si c’était mon obsession, je chercherais à faire une stratégie pour améliorer mon chiffre ou le retrouver. Au moment où je vous parle, je pense que ce serait le meilleur moyen d’échouer. Je me fiche de la prochaine élection. Je veux réussir furieusement, passionnément ce mandat. Et pour le réussir, je dois assumer de prendre d’autres décisions qui seront impopulaires ou difficiles. Je veux pouvoir l’assumer. Pour le réussir, je devrais prendre des risques à coup sûr, et je veux pouvoir les prendre. Donc parce que je veux prendre ces risques, cette part de décision, ça n’est pas aujourd’hui du tout mon sujet. »

>>>À lire aussi : Le président reconnaît avoir « commis des erreurs » au sujet des Gilets jaunes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN