Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Bientôt un nouveau vaccin ? Il serait bien différent des autres

Publié par Romane TARDY le 14 Fév 2022 à 13:00

Un nouveau vaccin est en cours de conception. Il serait bien différent de Pfizer ou Moderna. Ici, pas question d’ARN messager mais de « mauvaise herbe » . Oui, on vous parle d’un vaccin « bio » ou presque.

>> A lire aussi: Vaccin : Comment signaler les effets secondaires ?

Un vaccin à base de plantes ?

De nombreuses personnes sont encore réticentes à la vaccination. C’est pourquoi les laboratoires continuent à chercher de nouvelles formules. Les vaccins à ARN messager ne parviennent pas à convaincre tout le monde notamment sur leur efficacité et à cause du risque d’effets secondaires parfois importants. Malgré l’arrivée de Novavax, le nombre de nouveaux vaccinés ne progresse plus beaucoup.

Une société québécoise s’est alors lancé dans un tout nouveau type de vaccin anti-Covid. Selon Sciences et Avenir, Medicago est en train de concevoir un vaccin à base de plantes non génétiquement modifiées. Cette plante est une cousine du tabac : la Nicotiana benthamiana. Il s’agit en fait d’une « mauvaise herbe en Australie qui est utilisée en laboratoire parce qu’elle permet de produire des protéines recombinantes » .

Elle a été mise en macération dans une « une espèce de soupe d’agrobactéries » où les scientifiques ont injecté le gène de la protéine Spike du virus. Puis tout cela est mis sous vide et en quelques jours, « les plantes réalisent que ce n’est pas leur ADN et elles le détruisent » .

Ainsi, les cellules de plantes produisent « des particules pseudo-virales, qui ressemblent au virus à cause de la protéine Spike mais (..) qui ne sont pas infectieuses » . Les feuilles peuvent alors être récoltées pour préparer le vaccin.

« Grâce aux plantes on n’a pas besoin de travailler avec le virus vivant, on utilise uniquement la séquence génétique » , a expliqué Nathalie Charland, directrice scientifique chez Medicago. Cette technique semble proposée des avantages majeurs : « Un autre avantage d’utiliser des plantes est qu’on peut lancer la production quand on veut » .

Quelle efficacité contre les variants ?

Si cela peut vous paraitre fou, sachez que ce candidat vaccin est en essais cliniques phase 3. Il a été testé sur 24 000 personnes. Selon les premières observations, son efficacité serait de 71% contre l’infection et 78% contre les formes graves. Il serait également un bon combattant des variants : 75% efficace contre Delta notamment. On manque encore de données concernant Omicron. Aucun effet secondaire grave n’a été observé.

Un vaccin. bientôt disponible ? Si l’étude doit encore se préciser pendant un an pour vérifier l’incuité du vaccin et son efficacité face à Omicron, la directrice scientifique à l’origine espère « une homologation dans les prochaines semaines » , les résultats ayant été soumis à Santé Canada en décembre 2021.

>>> A lire aussi : Un nouveau variant détecté : Peut-il provoquer une nouvelle vague épidémique ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.