Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin : la bonne nouvelle qui vient de tomber

Publié par Celine Spectra le 22 Août 2023 à 19:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les États-Unis ont donné leur feu vert à un vaccin destiné à prévenir la bronchiolite chez les nourrissons. Développé par Pfizer, le vaccin Abrysvo sera administré aux femmes enceintes entre 32 et 36 semaines de gestation pour protéger les bébés au cours de leurs six premiers mois de vie.

La suite après cette publicité

Cette étape marque une avancée significative dans la lutte contre cette maladie respiratoire potentiellement fatale.

>> À lire aussi : Vaccin : cette grande annonce qui vient de tomber

Un vaccin essentiel contre la bronchiolite

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

L’Agence américaine des médicaments (FDA) a approuvé le vaccin Abrysvo, conçu par Pfizer, pour protéger les nourrissons contre la bronchiolite.

Cette infection respiratoire, souvent causée par le virus respiratoire syncytial (VRS), peut entraîner des pneumonies et des bronchiolites graves chez les jeunes enfants.

La vaccination sera réalisée chez les femmes enceintes entre la 32ᵉ et la 36ᵉ semaine de gestation, dans le but de fournir une protection aux bébés pendant leurs six premiers mois de vie.

La suite après cette publicité
bronchiolite vaccin

>> À lire aussi : « Je ne les aurais pas réintégrées » : Les propos chocs de Jimmy Mohammed sur le retour des infirmières non vaccinées !

Une approche préventive inédite

La suite après cette publicité

Le vaccin Abrysvo s’inscrit comme une mesure préventive essentielle contre la bronchiolite. Cette approche unique consiste à administrer une injection unique dans un muscle, garantissant une protection accrue aux nourrissons au cours de leurs six premiers mois.

Pfizer avait déjà reçu l’approbation pour l’utilisation de ce vaccin chez les personnes de 60 ans et plus en mai. Les autorités sanitaires américaines soulignent l’importance de cette autorisation pour les femmes enceintes, car elle offre une protection indirecte aux nourrissons durant leurs premiers mois de vie, une période particulièrement vulnérable.

La bronchiolite est une menace saisonnière et les épidémies de VRS peuvent causer un fardeau considérable sur le système de santé. Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) devront émettre des recommandations officielles pour l’administration du vaccin, avant que les injections ne commencent.

La suite après cette publicité

Cette approbation survient également après l’approbation d’un traitement préventif développé conjointement par AstraZeneca et Sanofi, signalant une nouvelle ère dans la lutte contre cette maladie respiratoire chez les nourrissons.

>> À lire aussi : Attention, une nouvelle maladie mortelle inquiète les scientifiques

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.