Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Un cas positif sur un bateau de croisière, une décision radicale pourrait tomber…

Publié par Salomee le 04 Août 2020 à 13:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Encore une fois, un bateau de croisière, hébergeant 148 passagers et 192 membres d’équipage, est touché par la covid-19. La « patiente zéro » a été isolée tandis que les passagers montés à bord à Bora Bora sont reclus dans leur cabine, en attendant les résultats des dépistages. Retour sur cette énième contamination à bord d’un paquebot.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Covid-19 : la Russie fait une étrange révélation sur le vaccin…

Le « Paul Gauguin » : un bateau touché par l’épidémie

La suite après cette vidéo

Le « Paul Gauguin » est un bateau appartenant à la compagnie Ponant, une entreprise française, qui sillonne la Polynésie française. Malheureusement, un cas positif au covid-19 a été détecté à bord. En effet, depuis le 15 juillet 2020, cette collectivité française d’outre-mer à rouvert ses vols en provenance de l’Europe pour permettre aux activités touristiques de reprendre.

La suite après cette publicité

Les passagers arrivant sur la terre polynésienne doivent désormais présenter un test négatif au covid-19 et réaliser un auto-prélèvement quatre jours après leur arrivée, test qui sera analysé par l’Institut Louis Malardé. C’est après une escale à Bora Bora que la compagnie a appris l’existence d’une contamination à bord, découverte via ce test d’auto-prélèvement. La « patiente zéro » a donc été directement isolée dans un « lieu dédié » , rapportent les autorités de l’état.

Sa colocataire de chambre an elle aussin été isolée, alors même que le résultat de son test s’est avéré négatif. En attendant les résultats du dépistage massif des passagers du bateau, ils sont tous priés de rester cloîtrés dans leur cabine. Ils se font ainsi livrer la nourriture devant leur porte. Les vacances s’annoncent exotiques.

Une quarantaine à bord n’est pas exclue

La suite après cette publicité

Pour le moment, les autorités attendent les résultats des tests effectués sur l’intégralité des passagers présents à bord pour prendre une décision. En effet, personne ne sait encore l’ampleur qu’a pris les contaminations dans l’enceinte de ce paquebot. Avant de faire descendre les passagers, la collectivité veut s’assurer ne rien risquer. C’est pourquoi une quarantaine à bord n’est pas exclue. 

En effet, la Polynésie Française a eu la chance de ne pas être fortement frappée par la crise sanitaire. Elle décompte aucun décès et moins de 100 cas depuis l’arrivée de l’épidémie. Avec la réouverture des frontières, la collectivité compte garder le même cap pour éviter de voir déferler une vague épidémique dévastatrice.

Pendant la période estivale, les états sont confrontés à une situation délicate. D’un côté, ils tentent de relancer leur économie en rouvrant leurs frontières et de l’autre, ils essayant de maintenir les contaminations pour éviter d’aggraver la crise sanitaire.  Ce qui n’est pas une mince affaire. En effet, il faut vivre avec ce virus et tenter de contrôler au mieux les transmissions, qui sont difficiles à détecter en raison du nombre important d’asymptomatiques.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Clara Luciani mourante ? Son état de santé inquiète beaucoup !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.