Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Selon ce Prix Nobel de la médecine, le covid-19 sort d’un laboratoire chinois !

Publié par Salomee le 17 Avr 2020 à 18:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sur Fréquence médicale « Pourquoi docteur », le Professeur Luc Montagnier a fait éclater une bombe. En effet, le covid-19 serait le fruit d’un laboratoire chinois, situé à Wuhan. Celui-ci aurait, par erreur, laissé échapper un coronavirus génétiquement modifié contenant des séquences de VIH. Retour sur les révélations choquantes du Prix Nobel de médecine, un spécialiste du virus du sida. Découvrez la vidéo ci-dessous:

À lire aussi: Coronavirus : les fumeurs moins touchés par l’épidémie ?

Des séquences de VIH dans le génome du covid-19

Le Professeur Luc Montagnier était l’invité du docteur Jean-François Lemoine. Il a fait des révélations extrêmement choquantes sur l’origine du covid-19. Mettant à l’arrêt l’intégralité de la planète, ce virus serait selon lui le fruit des recherches d’un laboratoire chinois. 

En effet, le Prix Nobel de médecine raconte une histoire totalement différente de celle contée par le gouvernement chinois. Le marché aux poissons serait une pure invention servant à cacher une erreur scientifique.

« Certaines recherches auraient franchies des limites, probablement au dernier semestre 2019″ , affirme le médecin. En effet, un « laboratoire de la ville de Wuhan s’est spécialisé sur ces coronavirus depuis le début des années 2000, ils ont une expertise dans ce domaine«  . Selon lui, « quelques personnes (…) ont voulu avoir l‘idée de faire un vaccin contre le virus du sida en insérant donc des séquences dans ce coronavirus.« 

Avec l’aide d’un collègue mathématicien, nommé Jean-Claude Perez, il aurait analysé la « description du génome, de la séquence » du covid-19. Luc Montagnier tient à préciser que sa découverte n’est pas isolée. En effet, un groupe de chercheurs indiens aurait publié une étude démontrant que le génome du covid-19 était composé de séquences du virus du VIH, le virus du sida. Cette analyse s’est volatilisée.

Spécialisé en la matière, le professeur aurait alors commencé des recherches approfondies. Selon lui, « la vérité scientifique finit toujours par faire émerger ce qu’on veut cacher » . 

Son verdict tombe: « ce virus sort du laboratoire de Wuhan. Un laboratoire de haute sécurité. Il a peut être échappé à ses promoteurs et donc l’histoire du marché au poisson est une belle légende mais c’est pas possible. »

Selon lui, « l’hypothèse la plus raisonnable est de penser qu’ils voulaient faire un vaccin contre le VIH » .

La nature face à un virus apparemment fabriqué pas l’homme

Le docteur continue en affirmant que « la nature n’admet pas n’importe quelle construction moléculaire. » . En effet, « la nature élimine ces corps étrangers du génome du coronavirus et on assiste à un nombre de mutations spectaculaires, ce qu’on appelle maintenant des délections, on enlève les morceaux altérés du VIH, la nature les enlève spontanément au fur et à mesure que le virus passe d’un patient à l’autre. » 

Cette situation serait observable aux Etats-Unis, en particulier sur la côte Ouest, qui a été une des dernières régions touchées par l’épidémie. À cet endroit précisément, « le virus qui infecte commence une dégringolade énorme dans cette petite partie du génome du coronavirus » . 

Le médecin pense savoir comment agir contre ce nouveau virus, qui sortirait donc d’un laboratoire : « même si on ne fait rien, les choses vont s’arranger. Mais au prix de beaucoup de morts. Et moi, j’ai des propositions à faire, mais j’ai besoin de beaucoup de moyens. (…) On pourrait peut-être éliminer ces séquences par des ondes. »

Pour lui, il est de la responsabilité de la Chine de reconnaitre ses tords, « ça faciliterait les choses » . Ce scientifique n’est pas là pour juger, en effet, selon lui « l’erreur est humaine » . 

Ces révélations tonnent en plein milieu de cette crise sanitaire. En effet, de nombreux états ont vu leur population décimée par la maladie. C’est une affaire à suivre de près. 

Source: Fréquence Médicale et pourquoi docteur.  / 20 Minutes 

À lire aussi: Coronavirus : une nouvelle étude inquiétante sur la contagion !