Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Des enfants finissent aux urgences après avoir joué avec des feuilles de figuier !

Publié par Églantine le 03 Juil 2019 à 11:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En pleine classe découverte, des élèves de CP-CE1 se sont retrouvés aux urgences après avoir touché des fruits et feuilles de figuier.

Certaines plantes peuvent induire des réactions cutanées bénignes aux humains. Néanmoins, dans certains cas, des complications d’un contact entre le végétal et l’être humain peuvent avoir lieu, comme en Charente-Maritime. Selon des informations révélées par Sud Ouest ce lundi, plusieurs élèves de CP-CE1 ont été brûlés au second degré en jouant avec des feuilles de figuier, à la fin du mois de mai.

La suite après cette publicité
figues

>>> À lire en plus : Choc ! Une triste photo d’un oiseau nourrissant son bébé avec un…mégot de cigarette !

Des cloques et bras gonflés

En sortie scolaire, sur l’Île d’Aix, proche du Fort Boyard, des enfants, âgés entre 6 et 8 ans, ont commencé à jouer sous un figuier, avec les feuilles et fruits de l’arbuste. Cependant, cette partie de jeu s’est révélée ne pas être une partie de plaisir puisque le lendemain, plusieurs élèves sont partis aux urgences. La raison ? Les enfants ayant joué avec le figuier ont contracté une phytophotodermatose, réaction cutanée anormale après avoir touché un végétal ayant acquis une sève toxique après une exposition à des rayons ultraviolets. Les symptômes présentés sont divers : mains et avant-bras gonflés, rouges et enveloppés de cloques douloureuses : « Les trois enfants les plus atteints avaient aussi du mal à plier les doigts » a raconté Sud Ouest. 

La suite après cette publicité

>>> À lire en plus : Science : les plantes n’aiment pas que vous les touchiez

Un traitement de deux ans pour certains enfants

Après plusieurs jours d’hospitalisation, les enfants se sont vus prescrire des antibiotiques et des bandes et crèmes solaires pour guérir ces plaies : « Certains ont dû rester chez eux jusqu’à trois semaines » selon le quotidien régional. Les élèves les plus atteints sont interdits de baignade cet été, doivent porter des gants anti-UV et suivre un traitement de deux ans. 

La suite après cette publicité

Bien que très rare, la phytophotodermatose peut se produire avec d’autres plantes comme les feuilles de carottes, cerfeuils, ficus, citronniers ou encore tilleuls. Alors prudence !

>>> À lire en plus : Une fille retire une épine plantée dans son pied depuis plus d’un mois (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo