Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Coronavirus : le taux de reproduction inquiète

Publié par Manon CAPELLE le 21 Juil 2020 à 22:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Neuf régions françaises ont un taux de reproduction supérieur à 1, a souligné l’organisme Santé Publique France. La Bretagne est la région la plus touchée avec un taux de 2,62 alors que la moyenne nationale est de 1,18.

taux reproduction épidémie coronavirus

>>> À lire aussi : Licencié par votre employeur si vous ne portez pas de masque… est-ce légal ?

Le taux de reproduction de l’épidémie en hausse

Selon les données de Santé Publique France, ce sont 173 000 Français qui ont contracté le Covid-19. En France métropolitaine, 9 régions ont un taux de reproduction supérieur à 1. Ce taux de reproduction est un des quatre indicateurs épidémiologiques. Ces derniers permettent de mesurer si une région ou un département doit se situer en zone verte, orange ou rouge.

Le ministre des Solidarités et de la Santé a indiqué : « S’il est supérieur à 1, cela veut dire que chaque porteur du virus va le transmettre à plus d’une personne et donc l’épidémie augmente. »

Alors, le taux de reproduction de la Bretagne est de 2,62. Cela signifie qu’une personne malade va contaminer deux autres personnes et demie. Ainsi, 10 malades en contaminent 26. D’autres régions ont des taux élevés comme la Réunion (2,26) et la Provence-Alpes-Côte d’Azur (1,55).

>>> À lire aussi : Crème solaire : cette grosse erreur que vous faites sans le savoir quand vous allez à la plage !

Encore 97 clusters en cours d’investigation

L’organisme Santé Publique France rapporte que 386 clusters ont été détectés depuis le 9 mai, dont 20 en Outre-Mer.

Alors, ce nombre hebdomadaire de clusters est en importante hausse pour la semaine du 6 au 12 juillet, avec 51 clusters contre seulement 35 la semaine d’avant. Au 15 juillet, il y avait encore 97 clusters qui étaient en cours d’investigation en France.

Toutefois, l’organisme souhaite rassurer le public et indique que la circulation du coronavirus dans l’Hexagone reste « à un niveau bas ». En revanche, Santé Publique France note une augmentation de l’incidence du nombre de cas de 19% par rapport à la semaine dernière.

>>> À lire aussi : Lidl : Ce nouvel appareil ménager qui va faire fureur ! Ruptures de stock garanties !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.