Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Une médecin suspendue produisait de faux certificats contre le port du masque (VIDEO)

Publié par Quentin VIALLE le 14 Août 2020 à 19:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une médecin alsacienne fabriquait des faux certificats pour avoir une contre-indication au port du masque. En effet, cette femme avait diffuser ce certificat sur Facebook. Quelques jours plus tard, en début de semaine, l’ARS (l’Agence régionale de santé) saisissait la justice. Explication ci-dessous en vidéo.

La suite après cette publicité

Un faux certificat à faire soi-même

Avec la crise du coronavirus, le masque est en train de devenir obligatoire dans de nombreux lieux, même ouverts. Mais chez Eve Engerer, médecin à Wangenbourg-Engenthal en Alsace : « Je suis anti-masque et anti-vaccin« . Et effectivement, cela n’a pas tardé à se vérifier. Le 23 juillet, la professionnelle de santé avait diffusé sur sa page Facebook un faux certificat médical, afin de s’affranchir du port du masque.

La suite après cette publicité

Ce document hallucinant « certifie que Mr,Mme… présente une contre-indication médicale au port du masque en continu et ponctuel. »

Le docteur Letzelter, également président du Conseil départemental de l’ordre des médecins du Bas-Rhin, indique avoir alerté l’ARS au mois d’avril, sur le comportement de la médecin généraliste. Egalement alerté par un pharmacien du secteur, le docteur Letzelter déclarait : « Elle va être convoquée et vue par trois experts, soit des médecins généralistes puisque c’est sa spécialité, soit des psychiatres« .

À lire aussi >>> Port du masque obligatoire : une professionnelle témoigne 

La suite après cette publicité

Des sanctions lourdes ?

faux-certificats

Source : Eve Engerer (Facebook)

Contactée, la médecin de 60 ans se présente comme une adepte de « l’hypnose humaniste », rejette le port du masque et assure avoir guéri des malades de la Covid-19 avec ses méthodes alternatives. Elle explique également traiter ses patients avec des plantes et autres huiles essentielles.

Mais tout cela ne sera pas sans conséquence. En effet, elle à déjà été suspendue au moins cinq mois par l’agence régionale de santé. Mais cela pourrait encore être plus grave, puisque la médecin risque la radiation et l’interdiction d’exercer. Les risques encourus n’ont vraisemblablement pas inquiété la femme de 60 ans, qui a déclaré sur Facebook : « Suspendue ? Radiée ? Et alors ? je vais avoir encore plus de choix pour créer au delà de cette réalité« .

La suite après cette publicité

À lire aussi >>> Confinement : un hypermarché Leclerc sanctionné pour non-respect des règles 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.