Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Coronavirus : grosse inquiétude autour de l’utilisation des huiles essentielles pour lutter contre le Coronavirus

Publié par Jessy le 05 Avr 2020 à 10:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec le coronavirus, chacun y va de sa technique pour lutter contre le virus. Alors que les médecins procèdent à de la télémédecine, certains citoyens cherchent d’autres solutions pour lutter contre le Covid-19. Sur Internet, certains sites ont montré leur réticence face à l’utilisation des huiles essentielles, qui seraient anti-inflammatoires. Alors, les huiles essentielles sont-elles réellement utiles ?

>> À lire aussi : Des chercheurs américains font une découverte très inquiétante sur la durée de vie du coronavirus !

Huiles essentielles : un remède à préconiser ou à bannir ?

Chaque jour, le ministre de la Santé se veut prévoyant envers les Français, et conseille toujours d’être vigilant face à l’utilisation de produits anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), comme le rapporte France 3. Alors que certains internautes ont, à un moment, préconisé l’utilisation des huiles essentielles pour lutter contre le coronavirus, certains sites Internet pointent du doigt cette pratique. « Ce débat part de sites internet qui ont relayé le fait que les huiles essentielles pourraient être anti-inflammatoires. Certains vendeurs des sentiers, pour ne pas les citer, ont extrapolé en disant que les huiles essentielles pouvaient masquer l’arrivée des premiers symptômes comme la fièvre » a indiqué Françoise Couic-Marinier, docteure en Pharmacie et diplômée de la faculté de Limoges et aromathérapeute, avant de certifier que les huiles essentielles « n’ont pas cet effet-là » .

Docteure Françoise Couic-Marinier

>> À lire aussi : Coronavirus : L’animatrice Sophie Favier, sans nouvelles de sa mère en Ehpad, pousse un coup de gueule !

Les huiles essentielles ne sont pas une remède contre le coronavirus, mais…

La spécialiste poursuit son propos en indiquant : « Le 19 mars dernier, l’OMS est revenue sur ce qu’il avait été dit à propos de l’ibuprofène : aucune donnée montre que prendre de l’ibuprofène diminuerait les symptômes » . Et une des raisons pour lesquelles les huiles essentielles ne sont pas utilisées dans la constitution d’un remède réside dans le fait qu’elles ne sont pas brevetées. « Quel laboratoire, quel biologiste ferait des recherches sur les huiles essentielles alors que nous sommes en retard et qu’il faut agir rapidement et que nous n’avons pour le moment pas de traitement contre le Covid-19 ? Travailler sur une huile essentielle signifie ne pas pouvoir la breveter et ne rien gagner dessus » explique Françoise Couic-Marinier.

Cependant, la spécialiste est formelle : l’utilisation d’huiles essentielles pourrait aider « à limiter les grosses inflammations » qu’inflige le coronavirus sur les poumons.

>> À lire aussi : Coronavirus : le patient zéro de Wuhan identifié ?

Source : France 3
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail