Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Vaccin : BioNTech met en garde sur la deuxième injection du vaccin !

Publié par Lucie B le 06 Jan 2021 à 10:21

Mardi 5 janvier, le laboratoire BioNTech, à l’origine du vaccin Pfizer à ARN messager, prévient que l’efficacité maximale n’est pas démontrée si la deuxième injection est retardée.

BioNTech

À lire aussi : Michel Cymes : l’étrange happening qu’il prévoit s’il se fait vacciner

La mise en garde de BioNTech

Mardi 5 janvier, le laboratoire BioNTech a pris la parole à travers l’un de ses communicants pour mettre en garde les pays qui souhaiteraient élargir le temps entre les deux injections du vaccin Pfizer. « L’efficacité et la sécurité du vaccin n’ont pas été évaluées pour d’autres calendriers de dosage ». Lors des essais cliniques réalisés par le laboratoire BioNTech, les deux injections vaccinales ont été espacées de 21 jours.

« Même si des données démontrent qu’il existe une protection partielle dès 12 jours après la première dose, il n’y a pas de données qui démontrent que la protection reste en place au-delà de 21 jours » , explique le porte-parole du laboratoire. Il confirme la nécessité de cette deuxième dose : « nous estimons qu’une deuxième injection est nécessaire pour procurer la protection maximale contre la maladie ».

Les pays qui élargissent le temps entre les deux doses

Malgré ces recommandations, le laboratoire BioNTech déclare : « les décisions sur les régimes de dosage alternatif sont prises par les autorités sanitaires nationales » . Face aux stocks limités du vaccin, le Danemark a décidé d’espacer de 6 semaines les deux doses du vaccin issu de BioNTech. « De cette manière, nous pourrons vacciner plus de monde dès maintenant » , explique le chef de l’Agence nationale danoise de la Santé.

De son côté, le Royaume-Uni a décidé d’espacer de 12 semaines les deux doses vaccinales. En Allemagne, le ministre de la Santé a demandé aux autorités sanitaires du pays d’évaluer les options pour rallonger le délai de 21 jours.

Source : 20minutes

À lire aussi : Inscription sur Internet, public vacciné élargi : Olivier Véran présente la stratégie vaccinale

0