Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

L’Antarctique est en train de devenir progressivement vert

Publié par Nicolas F le 24 Mai 2020 à 14:19

L’université de Cambridge a publié un article scientifique étonnant, qui fait une fois de plus réfléchir quant à la préservation de la nature et au réchauffement climatique. Selon les scientifiques, non seulement on assiste à la fonte des pôles mais en plus, l’Antarctique serait en train de devenir vert.

> À lire aussi : La neige de l’Antarctique prend une couleur inquiétante rouge sang ! (Vidéo)

Des miro-algues se propagent sur la surface de l’Antarctique

Les biologistes de l’université de Cambridge et de la British Antarctic Survey ont publié un article sur l’état de l’Antarctique et son avenir. Pendant 6 ans, les scientifiques ont étudié la question et se sont rendus compte que des algues vertes proliféraient et que le continent blanc pourrait un jour devenir vert, avec même la potentielle apparition de plantes et de fleurs. Pour l’heure, les résultats ont ceci de rassurants; seules les parties les plus chaudes de l’Antarctique voient se développer des algues. « C’est le début d’un nouvel écosystème », déclare Matt Davey, professeur à l’université de Cambridge.

> À lire aussi : Les scientifiques l’avaient prédit : le plus gros iceberg du monde vient de se détacher de l’Antarctique

Le continent blanc deviendra-t-il un jour tout vert ?

Des êtres unicellulaires sont en train de se propager à grande vitesse sur le continent. Les algues poussent même sur des zones où la neige est moins dense. Ces micro-algues sont microscopiques, mais en se formant les unes à côtés des autres, elles arrivent déjà à couvrir des zones plus vastes. « Les algues des neiges sont des éléments significatifs de la capacité à capturer du dioxyde de carbone de l’atmosphère et de produire de la photosynthèse ». Les animaux qui vivent sur le continent, comme les oiseaux, jouent également un rôle dans la prolifération des algues car leurs excréments servent d’engrais. D’autres algues rouges, roses et oranges poussent et se développent également en Antarctique.

> À lire aussi : Nous savons enfin d’où viennent les cascades de sang en Antarctique

Crédits : University of Cambridge – Source : Nature

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.