Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Voyage vers Mars ? Ce serait désastreux pour les astronautes, on vous explique pourquoi

Publié par Killian Ravon le 15 Juin 2024 à 12:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Embarquer pour un périple de plusieurs années dans l’espace lointain représente un défi redoutable. Une nouvelle étude révèle un risque insoupçonné : les reins pourraient ne pas supporter l’excursion. Voici les coulisses d’une mission interplanétaire aux dangers mal connus.

La suite après cette publicité
starship-une-gamme-de-fusée-pensé-initalement-pour-mars

Un voyage au bout de la souffrance ?

Depuis l’aube de la conquête spatiale, une question taraude les esprits. Quels impacts les longs séjours dans l’espace auront-ils sur le corps humain ? Perte osseuse, troubles cardiaques, problèmes visuels : les effets secondaires guettent. Mais une menace insoupçonnée pointe : les calculs rénaux.

La suite après cette publicité

Robot lunaire chinois Chang'e 6, qui doit atterrir pour juin 2024. Image retouchée, mission spatiale Chine. La Chine aurait envoyé un robot en secret sur la Lune La Chine aurait envoyé un robot en secret sur la Lune

Au fil des décennies, les agences ont pu étudier l’adaptation humaine à l’apesanteur. Mais la quasi-totalité des vols n’a concerné que la basse orbite terrestre. Une zone où persiste la protection du champ magnétique planétaire. Au-delà, c’est l’inconnu.

La suite après cette vidéo

Seuls 12 privilégiés ont franchi cette frontière en se rendant sur la Lune. Une exposition complète aux radiations cosmiques. Mais leur séjour bref, à peine deux semaines. Bien loin du voyage de plusieurs années nécessaire pour Mars. Une véritable terra incognita pour la physiologie humaine.

La suite après cette publicité

Une planète similaire à la Terre découverte, elle pourrait être habitable ! Une planète similaire à la Terre découverte, elle pourrait être habitable !

Mystères de la fonction rénale en apesanteur

Dans l’espace, les reins se transforment. Organes clés, ils régulent sels et calcium. Dès les premiers jours en apesanteur, un changement s’opère. Leurs tubules, canaux microscopiques, s’atrophient. La microgravité semble responsable, plus que les radiations.

La suite après cette publicité

Pour comprendre, une vaste étude fut menée sur la santé rénale durant les vols spatiaux. Les chercheurs croisèrent les données de plus de 40 missions en orbite basse. Humains et rongeurs permirent d’observer ces prémices inquiétantes.

Mais qu’en serait-il d’un trajet beaucoup plus long, comme vers Mars ? Impossible d’exposer des humains à ce risque. Les scientifiques durent simuler.

Des cohortes de souris subirent alors les mêmes doses de rayons cosmiques qu’un aller-retour martien, de 1,5 à 2,5 ans. Des niveaux extrêmes, bien au-delà de l’ISS, protégée par le champ terrestre.

La suite après cette publicité

Face à ces radiations dignes d’Hiroshima, le constat fut sévère. Une dégradation rénale irréversible. À l’issue des simulations, les reins montraient dommages permanents et perte fonctionnelle majeure. Un sort identique attendrait des astronautes : dialyse obligatoire au retour.

Un scénario catastrophique pour une mission à plusieurs milliards de dollars. Rapatrier un équipage si diminué ? Impensable après un tel investissement.

Planète Mars
La suite après cette publicité

La grande inconnue martienne

Ces constats alarmants imposent de trouver des parades avant d’envisager sérieusement Mars. Blindages renforcés, traitements innovants : préserver l’intégrité rénale devient crucial.

Mais pourquoi tant d’efforts pour cette boule de poussière stérile ? L’exploration in situ d’une planète tellurique représenterait un bond scientifique considérable. Comprendre la formation du système solaire, les conditions d’émergence de la vie.

La suite après cette publicité

Installer une base humaine permanente sur le Sol martial serait aussi une étape déterminante. Un tremplin, comme la Lune, vers d’autres destinations. Astéroïdes, lunes de Jupiter, monde exosolaire au-delà du système.

satellite-écoutant-le-ciel-à-la-recherche-de-signal-à-travers-l'espace Énigme spatiale : un signal radio inédit détecté Énigme spatiale : un signal radio inédit détecté

Un pas de plus vers les étoiles

La suite après cette publicité

Ces avancées médicales bénéficieraient aussi aux patients d’ici-bas. Subissant des radiothérapies agressives, leurs reins limitent souvent les doses. Mieux les protéger permettrait des traitements plus intenses, plus efficaces.

Ce nouveau défi n’est qu’une étape de la grande épopée spatiale. Malgré les questions, cette étude sur les reins marque un progrès majeur. Comprendre les impacts extrêmes des très longs vols. Percer les mystères du corps face aux milieux les plus hostiles.

Un cap nécessaire pour que, cette fois, les explorateurs puissent graver leurs traces ailleurs que sur Terre. Quelle sera la prochaine destination ? Peu importe, l’aventure continue !

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.