Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Les détails cachés que vous n’avez pas remarqué dans la série Le Jeu de la dame sur Netflix

Publié par Lucie B le 02 Déc 2020 à 9:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une série qui fait sensation ! La mini-série originale de sept épisodes, The Queen’s Gambit, ou Le Jeu de la Dame, sortie sur Netflix fait l’unanimité pour les spectateurs. Elle raconte l’histoire d’Elizabeth Harmon, dit Beth, orpheline droguée, initié au jeu d’échecs, qui finit par devenir l’une des joueuses les plus prodigieuses du monde. Très facile à regarder, cette série a permis l’explosion des ventes des jeux d’échecs. De nombreux détails et anecdotes ont été dissimulés dans cette série. Découvrez les 10 détails cachés dans The Queen’s Gambit qui vous ont échappé !

10) Danny Weiss et David Friedman

Dans le cinquième épisode, notre héroïne, Beth, affronte deux jeunes joueurs d’échecs, qui s’appellent Danny Weiss et David Friedman. Leurs prénoms est un hommage à deux amis du showrunner de la série, Scott Frank, les créateurs de Game of Thrones, Danny Weiss et David Benioff (né Friedman).

À lire aussi : Streaming : Top 25 des meilleurs sites de streaming gratuits pour séries et films

9) Les mouvements d’échecs de Beth face à Benny Watts

Dans le troisième épisode, Beth connaît sa deuxième défaite face au prodige rebelle, Benny Watts. Les 10 premiers coups du match sont filmés. Sept d’entre eux sont une version de la défense sicilienne de Scheveningen appelé « Sozin Variation ». Ces coups d’échecs comportent également la variante Najdorf, mentionnée dans le premier épisode de la série.

Votre article continue en page 2. Cliquez sur « Page Suivante » pour découvrir les autres détails qui vous ont échappé dans la série The Queen’s Gambit !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.